3ème pilier : meilleures prévoyances individuelles en 2024

Nos utilisateurs nous font confiance :
Nos utilisateurs nous font confiance : 4.4/5
Filtres
Statut professionnel
Indépendant
Salarié
Montant investi par mois
CHF
Âge du client
ans
Type de prévoyance
3ème pilier A
Part de placement en fonds
%
Niveau de risque
Niveau de risque faible
Statut professionnel
Indépendant
Salarié
Montant investi par mois
CHF
Âge du client
ans
Type de prévoyance
3ème pilier A
Part de placement en fonds
%
Niveau de risque
Niveau de risque faible
Compagnie
Versement prévisionnel à échéance
Caractéristiques
Notre avis
Nos offres
Loading...

Pour bien préparer votre retraite, vous pouvez compléter les revenus déjà assurés par le 1er pilier et le 2e pilier par une assurance complémentaire: la prévoyance privée ou 3e pilier. Le troisième pilier vous aide à épargner et vous permet d’assurer confortablement votre retraite, mais pas seulement : la prévoyance privée vous offre différentes possibilités pour atteindre vos objectifs d'épargne.

Mais comment fonctionne le 3ème pilier en Suisse ? Quelles sont les différences entre le pilier 3A et le pilier 3B ? Comment choisir la meilleure prévoyance 3ème pilier ?

Lisez notre guide pour tout comprendre sur le 3ème pilier, et comparez les meilleures prévoyances 3ème pilier en Suisse.

3ème pilier : à retenir

  1. Pilier 3A : beaucoup de contraintes mais fiscalité intéressante
  2. Pilier 3B : liberté mais peu de déductions fiscales
  3. Montant maximum pilier 3A : salariés = 7056 CHF, indépendants =35 280 CHF
  4. Les cotisations du pilier 3a peuvent être déduites du revenu imposable.
  5. Retrait anticipé du 3a possible sous certaines conditions.

Qu’est-ce que le troisième pilier?

En Suisse, les "trois piliers" font référence à un système de sécurité sociale qui repose sur trois composantes principales. Ces piliers sont :

  1. Premier pilier : Assurance Vieillesse et Survivants (AVS) et assurance invalidité (AI) : ce pilier est obligatoire et vise à couvrir les besoins vitaux. Il est financé par les cotisations des employés et des employeurs, ainsi que des indépendants. Il comprend l'AVS, qui est une pension pour les personnes âgées, et l'AI, qui est une assurance pour ceux qui sont incapables de travailler en raison d'une invalidité.
  2. Deuxième pilier : Prévoyance professionnelle (LPP) : ce pilier est également obligatoire pour les employés et complète le premier pilier. Il est financé par les cotisations des employeurs et des employés. Son but est de maintenir le niveau de vie antérieur après la retraite, en cas d'invalidité ou de décès.
  3. Troisième pilier : Prévoyance privée : ce pilier est facultatif et permet aux individus de compléter leur retraite au-delà de ce que les deux premiers piliers offrent.

Le troisième pilier, appelé aussi prévoyance privée, est souvent utilisé pour économiser davantage pour la retraite, pour l'achat de propriété résidentielle, ou pour une protection supplémentaire en cas de décès ou d'invalidité. La prévoyance privée est elle-même composée de deux sous-piliers, qui sont la prévoyance liée (pilier 3a) et la prévoyance flexible (pilier 3b).

Quid de l'assurance vie 3ème pilier

Le compte épargne 3ème pilier n'inclut pas forcément une assurance vie (c'est notamment le cas en souscrivant auprès d'une banque). En revanche, si vous souscrivez auprès d'une compagnie d'assurance, vous obtiendrez sans doute l'assurance vie dans le cadre d'un contrat 3ème pilier. L’épargne constituée pourra alors être transmise aux héritiers en cas de décès.

3ème pilier 3a : la prévoyance individuelle liée

Le pilier 3a est appelé prévoyance liée car il sert principalement à la prévoyance vieillesse et bénéficie donc d'un allégement fiscal au niveau fédéral. Le pilier 3a est normalement versé à l'âge de la retraite et ne peut être versé de manière anticipée que sous certaines conditions.

Vous ne pouvez cotiser au pilier 3a que jusqu'à un montant maximal déterminé et les cotisations peuvent être déduites chaque année de votre revenu imposable.

Les salariés peuvent verser au maximum 7056 francs par an dans leur 3e pilier; les indépendants, au maximum 35 280 francs. (état au 01.01.2023)

Pilier 3a :
Comparez les offres en quelques clics

Je compare

Pour la prévoyance dans le cadre du pilier 3a, il est possible de souscrire une assurance-vie réglementée auprès d'une compagnie d'assurance suisse, ou d'ouvrir un compte d'épargne ou de placement réglementé auprès d'une banque suisse.

Dans les deux cas, l'épargne s'accumule pour financer la retraite, à la seule différence que la solution d'assurance offre également une couverture décès et invalidité.

3ème pilier 3b : la prévoyance individuelle libre

Le pilier 3b est quant à lui appelé prévoyance flexible car il permet une plus grande liberté et peut couvrir d'autres besoins en plus de ceux couverts par le pilier 3a.

Il n'y a pas de cotisation annuelle maximale dans le pilier 3b. Toutefois, les cotisations ne sont pas déductibles d'impôts.

Pilier 3b :
Comparez les offres en quelques clics

Je compare

Le solde de l'épargne doit être déclaré fiscalement. Les retraits, en revanche, sont exonérés d'impôts et peuvent être effectués à tout moment. Contrairement aux exigences du pilier 3a, le pilier 3b offre plus de flexibilité mais sans les avantages fiscaux. En d’autres termes, vous pouvez décider d'épargner à votre rythme, selon les modalités de votre choix. On le compare souvent à une assurance vie, souscrite pour réaliser n’importe lequel de vos projets.

Voici un récapitulatif des différences entre le pilier 3A et le pilier 3B :

Caractéristique3ème pilier 3a3ème pilier 3b
Personne assurée, payeur de prime, preneur d'assurance
Toujours la même personnePeuvent être différents
Avantages et inconvénients
Beaucoup de contraintes mais fiscalité intéressante Liberté mais peu de déductions fiscales
Qui en bénéficie ?
Toutes les personnes actives ayant un revenu soumis à l'AVS et domiciliées en Suisse.Toutes les personnes, quels que soient leur profession et leur lieu de résidence
Avantages fiscaux lors des versements
Le montant peut être déduit chaque année du revenu imposable.Déduction dans le cadre des déductions forfaitaires pour primes d'assurance
Imposition pendant la durée du contrat
Exempt d'impôt. Le capital n'entre pas dans la fortune imposableLa valeur de rachat est soumise à l'impôt sur la fortune
Clauses bénéficiaires *
  • Conjoint survivant ou partenaire enregistré survivant
  • Descendant direct (Parents, Frères et soeurs)
  • Autre héritiers (libre choix)
Libre choix
Durée
Jusqu'à l'âge de la retraite (65 ans)Aucune limite
Mise en gage
Uniquement pour le financement de logements en propriété.Possible à tout moment si accepté comme couverture liquide
Montant maximum des versements annuels
  • Salariés : 7056 CHF
  • Indépendants : 35 280 CHF
Aucune limite
Déduction fiscale
  • Salariés : Jusqu’à 7056 CHF
  • Indépendants : jusqu’à 35 280 CHF
Possible dans certains cantons
Impôt lors du retrait des capitaux
Entre 5 et 10% selon le montant du capitalAucun impôt
Conditions de retrait
  • Devenir propriétaire
  • Devenir indépendant
  • Quitter définitivement la Suisse
  • Jusqu’à 5 ans avant l'âge de la retraite
  • Être invalide à 100%
Aucune condition nécessaire
Prévoyance combinée: que choisir entre 3ème pilier 3a ou 3b?

*Clause bénéficiaire: au décès de l'assuré, la loi détermine qui hérite du capital du pilier 3a. Le premier bénéficiaire est le conjoint ou le partenaire enregistré, suivi des enfants. * * Durée: vous pouvez faire verser votre épargne du pilier 3a entre cinq ans avant et cinq ans au maximum après l'âge ordinaire de la retraite.

Que choisir entre le 3ème pilier A ou B ?

Voici un tableau qui vous aidera à choisir entre le pilier 3A et le pilier 3B selon votre profil investisseur :

Profil investisseurPrudentEquilibréDynamique
Âge
Plus de 60 ansDe 40 à 60 ansMoins de 40 ans
Situation personnelle
FamilleCoupleCélibataire
Situation professionnelle
  • Salarié
  • Indépendant
  • Retraité
  • Salarié
  • Indépendant
  • Salarié
  • Indépendant
Objectifs
  • Optimiser la transmission patrimonial
  • Protéger sa famille
  • Préparer le départ à la retraite
  • Diminuer sa pression fiscale
  • Capitaliser et faire fructifier son patrimoine
  • Compléter sa retraite
  • Faire des économies d’impôts grâce à la déductibilité des cotisations
  • Financer les études des enfants
  • Financer un projet personnel
  • Constituer un patrimoine
  • Obtenir des revenus complémentaires
  • Mieux préparer sa retraite
  • Financer un projet personnel
Horizon de placement
Court termeMoyen termeLong terme
Type de placement
Pilier 3aPilier 3aPilier 3a ou Pilier 3b
Récapitulatif des types d'épargne du 3ème pilier selon la situation personnelle

À retenir

  • Si vous souhaitez avant tout mettre de l'argent de côté pour votre retraite, le pilier 3a est le bon choix pour vous en raison des avantages fiscaux ;
  • Si vous économisez pour un projet particulier comme un tour du monde, vous devriez placer votre argent dans le pilier 3b, qui vous permet de retirer votre argent quand vous le souhaitez.

Quel est le montant maximum du 3ème pilier ?

Pilier 3A : Les versements sur le 3e pilier a sont règlementés par la loi :

  • Si vous êtes salarié ou que vous cotisez au 2ème pilier, vous pourrez verser jusqu’à 7’056 CHF par année.
  • Si vous êtes indépendant, vous verserez jusqu’à 35’280 CHF maximum par année.
  • Il n'y a pas de cotisation minimale.

Ces montants restent inchangés pour 2024.

Pilier 3B : Pour le 3ème pilier B, il n'existe pas de limite maximale.

Pourquoi épargner avec le 3e pilier ?

Au moment de la retraite, les prestations des piliers 1 et 2 ne représentent souvent qu'environ 60 % de votre salaire antérieur. C'est pourquoi il vaut la peine pour les jeunes adultes de réfléchir sérieusement à la prévoyance privée.

On peut se demander à juste titre si une épargne sur le 3ème pilier est la même chose que d’avoir cette somme en banque ou en argent liquide chez soi ? La réponse est bien évidemment non et c’est là qu’intervient toute la subtilité du 3ème pilier.

Le troisième pilier a un avantage qu’une somme gardée au chaud chez soi n’a pas, sa déductibilité. Chaque franc investi sur son compte 3a (dans les limites annuelles pour un salarié) n’est plus considéré comme un revenu perçu et n’est donc plus imposé.

Quelle déduction fiscale pour le 3ème pilier en Suisse ?

Concernant le 3ème pilier A, les cotisations versées au pilier 3a peuvent être déduites du revenu imposable. Cela signifie que le montant que vous investissez dans votre pilier 3a réduit votre revenu imposable, diminuant ainsi le montant de l'impôt que vous devez payer pour l'année en question.

En outre, le capital accumulé dans le pilier 3a croît avec un taux d'intérêt généralement plus élevé que celui des comptes d'épargne traditionnels, et les gains en capital et intérêts ne sont pas imposés tant qu'ils restent dans le compte 3a.

Cet avantage fiscal rend le pilier 3a particulièrement attractif pour les personnes cherchant à économiser pour leur retraite tout en réduisant leur charge fiscale actuelle, dans la limite des montants maximum déductibles :

  • Pour les salariés, le montant maximal déductible est de CHF 7'056 par an.
  • Pour les indépendants sans caisse de pensions, la limite est fixée à 20% du revenu net, jusqu'à un maximum de CHF 35'280 par an.

Concernant le 3ème pilier B, le pilier 3b ne présente généralement pas d’avantages fiscaux annuels. En revanche, vous n’aurez pas à payer d’impôt lorsque vous retirerez tout le capital qui y est accumulé, contrairement au pilier 3a.

Récapitulons les différences de fiscalité entre le pilier 3A et 3B :

3ème Pilier A3ème pilier 3B
Déductions fiscales sur le revenu imposable
Les versements que vous faites sur un 3ème pilier 3A sont déductibles de votre revenu imposable jusqu'à CHF 7'056.- si vous êtes salarié et jusqu'à CHF 35'280.- si vous êtes indépendant (seulement si vous ne cotisez pas déjà à la LPP)Les déductions sont inférieures et s'appliquent uniquement aux résidents de Genève et Fribourg
Impôt sur la fortune
Les capitaux du 3ème pilier et les produits (intérêts et excédents générés) n'entrent pas dans la fortune imposable.Les capitaux du 3ème pilier et les produits (intérêts et excédents générés) entrent dans la fortune imposable.
Impôt sur le retrait du capital
Le retrait du capital est imposé à des taux variant entre 5 % et 10 % suivant le montant du capital.
Le retrait du capital n'est pas imposé.
Différences de fiscalité entre le 3ème pilier 3A et 3B

Comment déclarer son 3ème pilier dans sa déclaration d'impôt ?

Il vous faudra déclarer le montant des primes que vous avez versé durant l'année pour cotiser au 3ème pilier. Pour connaître ce montant, n'hésitez pas à contacter l’organisme qui détient votre contrat pour obtenir le récapitulatif des primes versées.

Il s'agit ensuite d'insérer le montant à déduire du revenu dans la déclaration d'impôt :

  • Déclaration d'impôt sur papier, vous devrez chercher la case 310 de la déclaration papier ;
  • Si vous utilisez un logiciel comme GETax ou VaudTax, allez dans la rubrique « Déductions », jusqu’au sous-menu « Cotisations d’assurance (prévoyance) ».

Comment effectuer un retrait de 3ème pilier ?

Pilier 3a : Le retrait de l'argent épargné sur votre pilier 3a se fait généralement lorsque vous atteignez l’âge de la retraite, ou au plus tôt 5 ans avant cet âge légal (65 ans pour les hommes et les femmes depuis la loi AVS 21 entrée en vigueur le 01/01/2024).

Toutefois, il est possible de procéder à un retrait anticipé de votre capital dans les situations exceptionnelles suivantes :

  • Si vous avez l'intention d'acheter ou de construire un logement pour vous-même.
  • Dans le cas où vous prévoyez de quitter définitivement la Suisse.
  • Si vous envisagez de démarrer votre propre entreprise.
  • Si vous planifiez de changer votre activité professionnelle indépendante.
  • Pour le rachat de périodes d'assurance dans une caisse de prévoyance du deuxième pilier.
  • Si vous bénéficiez d'une rente d'invalidité totale de l'AI et que le risque d'invalidité n'est pas couvert par une assurance.

De plus, si vous choisissez de poursuivre une activité professionnelle après l'âge de 65 ans, il vous est possible de continuer à effectuer des versements dans votre compte et de reporter le retrait de votre capital pour une durée maximale de 5 ans.

Pilier 3b : Pour le pilier 3b, vous pouvez récupérer votre capital épargné quand vous le souhaitez sous aucune condition.

Bon à savoir

En général, il est judicieux d'avoir plusieurs 3ème piliers. Si vous répartissez vos avoirs et les faites verser au cours de différentes années fiscales, vous éviterez l'imposition progressive. En effet, plus le capital retiré en une seule année est important, plus le taux d'imposition est élevé. En revanche, un retrait partiel, c'est-à-dire ne pas tout retirer d'un seul coup , permet de diminuer l'impôt de sortie.

Peut-on faire un rachat de 3ème pilier ?

Si vous n'avez pas contribué au maximum de votre pilier 3a pendant certaines années, vous avez la possibilité de "racheter" ces contributions manquées. Cela signifie que vous pouvez effectuer des versements supplémentaires pour atteindre le plafond annuel de contribution.

Les versements supplémentaires effectués pour le rachat sont déductibles fiscalement, tout comme les cotisations ordinaires au pilier 3a. Cela vous permet de réduire votre revenu imposable pour l'année où le rachat est effectué.

Le rachat peut être une stratégie efficace pour augmenter votre épargne-retraite et bénéficier d'avantages fiscaux, surtout si vous avez eu des années avec des revenus inférieurs ou si vous avez commencé à épargner tardivement pour votre retraite.

Avant de procéder à un rachat, il est conseillé de consulter un conseiller financier ou un expert en prévoyance. Les implications fiscales et la planification de la retraite doivent être soigneusement examinées pour s'assurer que le rachat correspond à votre situation financière et à vos objectifs de retraite.

Attention

Les contributions au pilier 3a sont limitées chaque année (CHF 7'056 pour les salariés). Le rachat ne permet pas de dépasser ce plafond annuel, mais de l'atteindre si vous n'avez pas déjà versé le maximum dans les années précédentes.

Faut-il souscrire un 3e pilier via une assurance ou une banque ?

La décision de souscrire votre 3ème pilier auprès d'une banque ou d'une assurance dépend de vos besoins spécifiques, de vos objectifs financiers et de votre profil de risque :

Le contrat bancaire est sans doute le plus simple à comprendre. Pour résumer, on peut comparer le troisième pilier bancaire à un compte épargne bloqué sur lequel vous pouvez organiser vos versements comme vous voulez. La seule limite est le montant maximum autorisé à savoir 7'056 CHF pour les salariés. Vous devez simplement vous soucier de savoir quelle part vous en investissez.

Si vous décidez de souscrire à une 3ème pilier auprès d’une compagnie d’assurance. Il ne s'agit plus de contrat mais de police d'assurance. Concrètement, le principe est le même que la banque, mais en plus de l'épargne, il faut assurer certains risques comme un capital garanti en cas de décès, une rente viagère en cas d'invalidité, la libération du paiement des primes, etc. On appelle cela la partie assurée et elle est obligatoire.

Bon à savoir

Les compagnies d’assurance proposent souvent une assurance-vie dans le cadre d’un contrat 3ème pilier, l’épargne que vous vous constituez pouvant ainsi être transmise à vos héritiers en cas de décès.

Comment protéger sa famille grâce au 3e pilier ?

Le 3e pilier offre plusieurs moyens de protéger sa famille financièrement :

  1. Épargne pour l'avenir : Constituer un capital à long terme pour vos proches.
  2. Assurance vie : En cas de décès, une somme d'argent est versée aux bénéficiaires.
  3. Couverture en cas d'invalidité : Prévoir une rente ou un capital en cas d'incapacité de gain due à une invalidité.
  4. Flexibilité des bénéficiaires : Possibilité de nommer librement les bénéficiaires en dehors des règles de succession légales.
  5. Avantages fiscaux : Les versements sont déductibles du revenu imposable.

Bon à savoir


Le 3ème pilier "Epargne Enfant" est un produit de prévoyance en Suisse conçu spécifiquement pour les enfants. Il permet aux parents ou aux proches de constituer une épargne pour l'avenir financier de l'enfant, souvent en vue de financer ses études ou de lui offrir un capital de départ pour sa vie adulte. Ce type de compte peut offrir des avantages fiscaux et être une forme de prévoyance à long terme pour l'enfant.

Tous nos articles sur le 3ème pilier

Trouvez les meilleures informations sur le troisième pilier!

Avez-vous aimé cet article ?
author-profile-picture/
Alexandre Desoutter
hellosafe-logo
hellosafe-logo

Alexandre Desoutter travaille en tant que rédacteur-en-chef et responsable des relations presse chez HelloSafe depuis juin 2020. Diplômé de Sciences Po Grenoble, il a exercé un tant que journaliste pendant plusieurs années au sein de médias français, et continue à collaborer en tant que contributeur au sein de plusieurs publications.

En ce sens, son rôle le conduit à exercer un travail de pilotage et d’accompagnement auprès de l’ensemble des rédacteurs et contributeurs de HelloSafe afin que la ligne éditoriale définie par l’entreprise soit pleinement respectée et déclinée à travers les textes publiés au quotidien sur nos plateformes.

A ce titre, Alexandre a pour responsabilité la mise en oeuvre et le maintien des standards journalistiques les plus stricts au sein des rédactions de HelloSafe, afin de garantir sur nos plateformes l’information la plus précise, actualisée et experte possible. Alexandre a notamment entrepris depuis maintenant deux ans la mise en place d’un système de double-vérification systématique de tous les articles publiés au sein de l’écosystème HelloSafe, à même de garantir la plus haute qualité d’information.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ