Quelles sont les meilleures offres de prévoyance en Suisse ?

Découvrez les meilleurs rendements pour le 2ème pilier

Je compare

Découvrez les meilleurs rendements pour le pilier 3a

Je compare

Découvrez les meilleurs rendements pour le 3ème pilier

Je compare

Découvrez les meilleurs rendements pour le pilier 3b

Je compare

La prévoyance en Suisse est un système prévu pour garantir la protection sociale de la population suisse.

Ce système s’articule autour de 3 piliers : la prévoyance vieillesse obligatoire (1er pilier), la prévoyance professionnelle (2ème pilier) et la prévoyance privée (3ème pilier).

Les personnes actives assurées à la prévoyance professionnelle augmentent chaque année de 1,3% en moyenne. En 2021, près de 4,5 millions de personnes sont enregistrées dans une caisse de pension.  

Nous allons voir comment fonctionne exactement le système de prévoyance en Suisse, ce que couvrent les 3 piliers, le système de calcul des rentes et  comment choisir une prévoyance la plus adaptée à vos besoins.

Qu’est-ce que la prévoyance en Suisse ? 

La prévoyance en Suisse repose sur un système de 3 piliers.

Celui-ci a pour objectif de répartir les aides selon les besoins de la population suisse et de limiter les risques de lacunes de financement.

Le 1er pilier correspond à la prévoyance vieillesse obligatoire. Celle-ci couvrira vos besoins vitaux une fois à la retraite.

Le 2ème pilier correspond à la prévoyance professionnelle. Ses prestations vous permettront de maintenir votre niveau de vie habituel lorsque votre vie professionnelle prendra fin.

Le 3ème pilier est une prévoyance privée. Celle-ci peut être considérée comme un “plus” qui vous permettra de couvrir des besoins supplémentaires éventuels.

Type de pilierPilier 1Pilier 2Pilier 3
ÉtatiqueProfessionnelPrivé
Noms
  • Assurance Vieillesse et Survivants (AVS)
  • Assurance Invalidité (AI)
  • Allocation pour perte de gains (APG)
Loi Prévoyance Professionnelle (LPP) Prévoyance privée
SystèmeRépartitionCapitalisationCapitalisation
Objectif Maintien du minimum vitalMaintien du niveau de vie habituelCouverture des besoins privés supplémentaires
Obligatoire OuiOui si salaire annuel brut minimum > 21'510 CHFNon
Récapitulatif des trois piliers de prévoyance vieillesse en Suisse

Qu’est-ce que les 3 piliers en Suisse ?

La prévoyance vieillesse est un élément essentiel de la sécurité sociale en Suisse. Elle est conçue comme système reposant sur trois piliers. Le premier pilier est, depuis 1948, l'assurance vieillesse et survivants, destinée à assurer les besoins existentiels. 

Grâce à un contrat de génération, la population active finance les retraites via un processus de répartition. 

L'argent du premier pilier étant insuffisant pour maintenir le niveau de vie souhaité, la prévoyance professionnelle obligatoire a été créée en 1985. 

Tous les actifs épargnent leur propre avoir de vieillesse via un processus de capitalisation.

À la retraite, vous recevez environ 60 % de votre dernier salaire. Cette rente résulte des prestations du premier pilier , la prévoyance étatique et du 2eme pilier, la prévoyance professionnelle. 

Afin d'avoir suffisamment d'argent à la retraite, on peut avoir recours au 3e pilier , la prévoyance facultative. Souscrite auprès d'une banque ou d’un assureur, elle complète les premiers piliers ( pilier 1 et pilier 2) par une constitution de patrimoine comme un compte épargne, des titres ou une assurance vie.

Comment fonctionne le système des 3 piliers en Suisse ?

La retraite en Suisse concerne tout le monde. Chaque pilier garantit des droits différents et relève de réglementations différentes.

La prévoyance comme on l’appelle permet d'avoir une vision long terme sur l'état de nos revenus à l'âge de la retraite. Elle permet de déterminer de manière précise les rentes et les capitaux que l’on touchera lors de son départ en retraite. La retraite est composée sur une fondation constituée de 3 piliers.

Le 1er pilier à la retraite est l’AVS. C’est la rente mensuelle que l’on touche indéfiniment dès le premier jour de sa retraite. C’est un minimum vital garanti par l'État grâce aux cotisations de toutes les personnes encore actives. 

Le 2eme pilier de ce système est la Prévoyance Professionnelle (LPP). Elle s’obtient en cotisant grâce à son statut de salarié obligatoirement mais en tant qu'indépendant vous avez le choix de la payer ou non. Au-delà de ça elle peut être versée sous forme de rente, de capital ou un mélange des deux. Elle viendra agrémenter la rente AVS du premier pilier pour atteindre environ 50 à 70% de son ancien salaire.

Enfin, le troisième pilier, qui est la seule composante libre du système de retraite, est la prévoyance privée. C’est vous qui décidez si vous voulez épargner ou non une partie de votre salaire pour en profiter plus tard ou pas. Ces cotisations ne sont plus imposées et vous seront remis le jour de votre retraite sous forme de capital.

Comment s’organisent les 3 piliers en Suisse ?

Voici comment s'organisent les trois piliers de la prévoyance sociale en Suisse.

1er pilier
Prévoyance d’État
2ème pilier
Prévoyance Professionnelle
3ème pilier Prévoyance Privée
Couverture des besoins vitauxMaintien du niveau de vie habituelComplément individuel
  • AVS / AI
  • Prestations Complémentaires
  • prévoyance Professionnelle Obligatoire LPP
  • prévoyance Professionnelle surobligatoire
  • prévoyance liée (3a)
  • prévoyance libre (3b)
Système de répartitionSystème de capitalisationSystème de capitalisation
ObligatoireObligatoire pour les salariésObligatoire pour les salariés
système des trois piliers en Suisse

Qu’est-ce que le 1er pilier en Suisse de la prévoyance étatique ?

Voici un tableau récap du premier pilier de la prévoyance étatique :

Qui / Quoi PREMIER PILIER
Par qui?Prévoyance Étatique
Responsabilité de l'État
CaractèreOBLIGATOIRE
Type d'assurances sociales
  • AVS/AI
  • Prestations Complémentaires (PC)
CotisationsCotisations AVS/AI:
  • Employeur et salarié: 50% chacun
  • Personne réalisant une activité lucrative indépendante ou sans activité lucrative : autofinancement à 100%

Cotisations PC:
  • Financées par les recettes fiscales de la Confédération et des cantons
Rentes versées
  • Rente de vieillesse
  • Rente d’enfant
  • Rente d’invalidité
  • Rente d’enfant invalide
  • Rente de veuf / de veuve
  • Rente d’orphelin
Récapitulatif premier pilier de prévoyance étatique suisse

Que couvre le premier pilier ?

Le premier pilier de la sécurité sociale ou la pension d'État est souvent appelé AVS est censé couvrir les besoins fondamentaux d'une personne et de sa famille. La pension d'État est conçue comme un système de répartition, ce qui signifie que les cotisations perçues sont immédiatement versées aux bénéficiaires actuels.

L'AVS est le premier pilier du système suisse de sécurité sociale pour une raison bien précise : elle couvre les besoins élémentaires de survie. 

Elle comprend non seulement des prestations en cas de retraite et d'invalidité, mais aussi une compensation pour la perte de revenu due aux services obligatoires (armée, service civil, etc.) ou au congé de maternité. 

Bien qu'il fasse l'objet d'une législation distincte, le système du premier pilier comprend également l'assurance chômage obligatoire. Si une personne se retrouve involontairement au chômage, l'assurance verse 70 % (80 % si des enfants à charge vivent dans le ménage) du salaire assuré, en fonction de l'âge de la personne et des mois de cotisation à l'AVS. 

Toute personne résidant en Suisse est tenue de verser des cotisations à l'AVS/AI indépendamment de sa situation professionnelle. 

L'obligation de cotiser commence le premier jour de janvier après l'âge de 17 ans pour les personnes actives. Pour les personnes sans emploi, l'obligation de cotiser commence le premier jour de janvier après l'âge de 20 ans révolus.

Bon à savoir

Le 1er pilier, ou AVS, est obligatoire. Il est fait pour assurer les besoins de base des personnes actives et des personnes sans activité lucrative.

L'AVS alloue deux types de rentes :

  • Tout d'abord, la pension de vieillesse (rente de vieillesse) qui permet à l'assuré de se retirer de la vie active avec une sécurité matérielle leur permettant ainsi une retraite tranquille d'un point de vue financier. 
  • Une rente de survivant aux veuves, veufs et orphelins pour aider à surmonter les problèmes financiers suite au décès d'un assuré. Le but étant d'éviter que la famille d'une personne touchée par le décès d'un parent ou d'un conjoint ne souffre d’une situation de détresse économique.

Quel est le montant des rentes du 1er pilier ?

​​Vous avez droit à une pension complète en Suisse, à condition d'avoir effectué des versements continus depuis l'âge de 20 ans jusqu'à la retraite pendant au moins 44 ans, avec un revenu annuel moyen de 86040 CHF ou plus. Même si vous avez cotisé à l'AVS pendant seulement une année, vous pouvez accéder à cette pension.

Le montant de la rente AVS que vous recevrez dépend du nombre d'années pendant lesquelles vous avez cotisé en Suisse, ainsi que de votre revenu moyen pendant la période d'assurance.

En faisant la somme de tous les salaires annuels perçus au cours de vos années actives divisée par le nombre d’années cotisées (nombre d'années actives), on obtient le revenu annuel moyen déterminant. 

Dès lors que l’on connait votre revenu annuel moyen déterminant, il faut se référer à une table, dite échelle 44, fournie par le centre d’informations AVS/AI. Cette échelle permet de se situer et de pouvoir déterminer quel sera le montant de votre rente mensuelle à votre départ en retraite.

Cette rente mensuelle à vie est comprise entre 1195 et 2390 CHF ou un maximum de 3585 CHF pour un couple marié.

Qu’est-ce que le 2nd pilier de la prévoyance professionnelle ?

Le 2ème pilier permet de compenser les prestations versées par le système de répartition. Son objectif est de garantir un revenu équivalent à 60% de votre dernier salaire lorsque vous serez à la retraite. Pour en savoir plus sur la prévoyance professionnelle, LPP, lisez notre guide dédié.

Le 2ème pilier couvre également les besoins en cas d’invalidité, à la suite d’une maladie ou d’un accident avant l’âge prévu de départ en retraite. Vous recevrez alors une rente d’invalidité.

Enfin, il garantit les besoins de vos proches (conjoint et enfants) en cas de décès, qui recevront alors une rente de conjoint ou rente d’orphelin.

 À noter :

  • Le cumul des prestations de l’AVS et des prestations du 2ème pilier représentent entre 60% et 75% du dernier salaire.
  • Plus votre salaire est bas et plus vos prestations sont basses.
  • La grande majorité des caisses de pensions maintiennent l’assurance seulement si votre salaire est supérieur à 21'510 francs.

Que couvre le deuxième pilier ?

Comme nous avons pu le voir précédemment, le système est basé sur 3 piliers qui se complètent mutuellement et offre la meilleure sécurité financière possible pendant la vieillesse.

En plus de l'assurance obligatoire AVS, vous êtes également tenu de cotiser à la prévoyance professionnelle (LPP) du deuxième pilier en tant que salarié. 

Dans le système suisse de sécurité sociale, la LPP est une institution de prévoyance professionnelle. C’est pourquoi elle n'est obligatoire qu’à partir de 25 ans et qu’à partir d’un certain niveau de revenu. 

Cette cotisation est aussi directement déduite du salaire. La LPP est organisée par des institutions de prévoyance privée telles que des caisses de pension et des assurances vie. Le deuxième pilier sert à assurer votre niveau de vie habituel en plus du premier pilier, étatique est obligatoire pour tous.

On peut imaginer le second pilier comme un compte d'épargne sur lequel on peut économiser pour notre futur départ à la retraite. Le montant minimal à verser chaque mois est fixé par la loi et correspond à un pourcentage du salaire.

Le compte de libre passage comme solution d’épargne ?

Un compte de libre passage est un compte sur lequel est versé le capital de prévoyance professionnelle que vous avez accumulé (2ème pilier). 

Si vous quittez votre entreprise, il n’est pas possible de retirer l’argent de votre caisse de pension car le maintien de la prévoyance professionnelle est une obligation légale.

Vos fonds doivent alors être transférés sur un compte de libre passage jusqu’à ce que vous trouviez un nouvel employeur et une nouvelle caisse de pension.

Le compte de libre passage peut être comparé à un lieu de transition sécurisé pour votre capital de prévoyance.

Bon à savoir

Vous pouvez lire notre article sur le compte de libre passage afin d'en savoir plus sur cette solution d'épargne.

Qu’est-ce que le 3eme pilier de la prévoyance privée ?

Voici un tableau récap du troisième pilier, la prévoyance privée :

Qui / Quoi TROISIEME PILIER
Par qui?Prévoyance Individuelle
Responsabilité individuelle
CaractèreFacultatif
Type d'assurances sociales
  • Prévoyance Liée (3a)
  • Prévoyance Libre (3b)
CotisationsAutofinancement à 100% pour combler les lacunes de prévoyance individuelle
Rentes versées
  • Produits d’assurance ou bancaires
  • Autres économies et valeurs patrimoniales
Récapitulatif troisième pilier de prévoyance privée suisse

Que couvre la prévoyance privée du 3ème pilier ?

Les régimes de retraite volontaires du troisième pilier sont des régimes de retraite flexibles qui s'ajoutent aux régimes obligatoires des premier et deuxième piliers. 

Bon à savoir

Leur but est de combler les lacunes financières si vos prestations du premier et du deuxième pilier sont insuffisantes. Ni l'État ni votre employeur ne participent au financement de votre prévoyance privée. La décision d'opter pour une prévoyance privée vous appartient entièrement. 

Le troisième pilier est divisé en prévoyance liée (généralement appelé pilier 3a) et prévoyance libre (pilier 3b). La prévoyance liée (pilier 3a) est une prévoyance à long terme dont les cotisations sont déductibles fiscalement, mais dont le capital est bloqué dans le plan de prévoyance. En d’autres termes, vous touchez votre capital uniquement le jour de votre retraite.

Les dispositions de prévoyance libre (pilier 3b), quant à elles, sont des plans flexibles sans conditions obligatoires et généralement non déductibles fiscalement lors de la cotisation. Le capital peut être retiré à tout moment.

Comment épargner avec mon 3ème pilier ?

Les dispositions du pilier 3a sont très populaires parmi les contribuables suisses, principalement parce que chaque fois qu'une cotisation est versée, le contribuable peut demander une déduction fiscale pour l'année fiscale au cours de laquelle la cotisation a été versée. 

Sachez toutefois que le montant maximum que les personnes actives avec caisse de pension peuvent verser est de 6883 CHF au cours d'une année fiscale.

Comment combler les lacunes dans sa prévoyance vieillesse ?

Il faut dans un premier temps comprendre de quoi il s’agit lorsqu’on parle de lacune dans sa prévoyance vieillesse. Les lacunes correspondent à l’écart entre le montant de son ancien salaire et le montant perçu de la rente vieillesse lors du départ à la retraite. Cette pension de vieillesse est généralement inférieure au montant du salaire que vous perceviez quand vous étiez encore actif.

Nous savons tous que la Suisse possède un système de prévoyance très performant dit des 3 piliers. Pour autant les lacunes de prévoyance vieillesse sont loin d'être des cas isolés. 

Même si toute sa vie active, un salarié a cotisé au premier et au second pilier, il ne peut compter une fois à la retraite que sur environ 60 % de son salaire en moyenne. Or l'expérience montre qu'il est nécessaire de toucher 80 % du dernier salaire pour maintenir son niveau de vie. 

D'où une lacune de prévoyance qu’il s'agit de combler. 

Chaque suisse devrait donc se constituer un 3eme pilier et y verser régulièrement de l'argent. Cette épargne sera utile lorsque l'heure de la retraite a sonné, de plus l'argent placé sur le pilier 3a est déductible du revenu imposable jusqu'à un certain montant. 

Une autre possibilité est de procéder à des rachats de lacune dans la caisse de pension (LPP) mais comme pour le versement sur le 3a le retrait du capital avant la retraite est soumis à certaines conditions. 

Si vous préférez profiter librement de votre capital, mieux vaut opter pour le pilier 3b qui est la prévoyance libre par exemple l’assurance vie, l’épargne, le marché des actions ou encore la propriété du logement. 

La solution optimale pour combler la lacune de prévoyance dépend de sa situation fiscale, familiale et financière mais elle doit être mise à jour le plus tôt possible par exemple en établissant un budget et en planifiant soigneusement  son épargne.

Pourquoi existe-il ce système de trois piliers en Suisse ?

Le système de prévoyance suisse, avec ses trois piliers, a pour but d'assurer la sécurité financière des personnes en Suisse pendant leur vieillesse, en cas d'invalidité et en cas de décès. 

Ce modèle repose sur l'interaction entre la protection de l’État des moyens de subsistance de base, l'assurance de la prévoyance professionnelle (qui inclut les employeurs) et la prévoyance privée.

 Le système de retraite suisse est un facteur de soutien essentiel à la sécurité sociale et financière des personnes vivant en Suisse.

Comment se constituer une épargne intéressante avec les trois piliers ?

Une bonne manière de se constituer une épargne intéressante est d'épargner de l'argent sur un pilier 3a, dont le montant du dépôt peut être déduit des impôts.

Toute personne qui verse chaque année le montant maximal de 6 883 CHF peut déduire ce montant de son revenu imposable.

Le principal avantage de commencer à épargner tôt est de bénéficier des intérêts composés, même si les taux d'intérêt sont actuellement bas.

Les épargnants peuvent profiter d'un horizon de placement long et augmenter ainsi leurs chances d'obtenir des rendements plus élevés. 

Pourquoi utiliser le système des 3 piliers pour prévoir sa retraite ?

La partie la plus importante de la retraite, c'est vous. Il s'agit de vos objectifs et vos désirs concernant votre vie et la façon dont vous voulez la vivre. Grâce à un système d'épargne solide et à une stratégie de planification saine, vous serez en mesure de choisir votre propre chemin vers et dans la retraite.

La gestion de vos dépenses quotidiennes et de vos désirs en matière de style de vie, comme les voyages et les dépenses pour les petits-enfants, fait partie de ce que la planification des finances de votre retraite peut vous aider à faire.

Enfin, la planification de la retraite à l’aide du système des trois piliers suisse est importante car elle peut vous aider à éviter de manquer d'argent à la retraite. 

Comment demander des conseils sur les trois piliers Suisse ? 

Pour faire valoir votre droit à la rente AVS suisse, vous devez présenter une demande écrite de retrait de votre rente auprès de la caisse où vous avez effectué votre dernier versement de cotisations. 

Vous pouvez vous renseigner sur la caisse de compensation compétente sur les sites internet du gouvernement et de l'AVS. 

N'oubliez toutefois pas d'envoyer votre demande au moins trois mois avant d'atteindre l'âge de la retraite en Suisse. 

Enfin, vous pouvez trouver plus d’informations sur les modalités de demande auprès de la Centrale de compensation qui est est l'organe central d'exécution du 1er pilier de la Confédération en matière d'assurances sociales.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ