Cotisations LPP : taux, fonctionnement, calcul

Le deuxième pilier du système suisse des trois piliers est constitué par la prévoyance professionnelle obligatoire, plus communément appelé LPP.

La prévoyance professionnelle suisse est un système de retraite dans lequel votre employeur, ainsi que vous-même, doit verser une partie de votre salaire brut à une institution de prévoyance. 

Cette cotisation est obligatoire pour tous les salariés qui gagnent plus de 21’510 francs suisses par an. Ces cotisations s'ajoutent à celles versées à l'AVS. Les cotisations à ce régime sont également déductibles des impôts.

Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir au sujet de la prévoyance professionnelle, par qui elle est financée et comment sont calculés les taux de cotisations.

Qu’est-ce que la cotisation LPP en Suisse ?

Le système de prévoyance suisse couvre à la fois la retraite, les aspects de l’invalidité et du décès. Il est composé de trois piliers qui cohabitent.

Ces 3 piliers sont les suivants :

  • 1er pilier - AVS (Assurance Vieillesse, Survivants) / AI (Assurance Invalidité) : ce système dit par répartition est obligatoire pour tous ceux qui habitent ou travaillent en Suisse.
  • 2ème pilier - prévoyance professionnelle (LPP) : ce système dit par capitalisation est obligatoire pour tous ceux qui travaillent en Suisse.
  • 3ème pilier - prévoyance individuelle : ce système dit par capitalisation est facultatif.

Ainsi, le terme LPP désigne la prévoyance professionnelle, c’est-à-dire la caisse de pensions ou deuxième pilier du système social suisse. Son objectif est de maintenir le niveau de vie habituel à la retraite, en cas d’invalidité ou de décès.

Dans le système de retraite suisse, le 2ème pilier désigne donc l'assurance de la prévoyance professionnelle. Celle-ci est organisée conformément à la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité, d'où son nom LPP.

Son objectif est de garantir le maintien du niveau de vie des personnes exerçant une activité lucrative et des membres de leur famille, car l'évolution démographique et économique de la Suisse fait qu'une rente AVS du 1er pilier ne peut aujourd’hui plus couvrir que le coût minimal de la vie. 

Autrement dit, le but de la LPP est donc de compléter les prestations de l'AVS/AI dans la vieillesse, en cas d'invalidité ou en cas de décès. Si l'AVS est obligatoire pour toute personne âgée de 17 ans à l'âge légal de la retraite. Les cotisations à la prévoyance professionnelle, en revanche, ne commencent qu'à partir de 25 ans.

Bon à savoir

L’abréviation LPP signifie «loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité» : elle définit les prescriptions minimales légales de la prévoyance professionnelle.

Étant donné que le 2e pilier est financé par capitalisation, cela signifie que chaque classe d'âge constitue un capital tout au long de sa vie active. Ce capital se compose des cotisations des employeurs et des des salariés, ainsi que d'un intérêt annuel de 1% depuis le 1er janvier 2017. Le système de capitalisation des cotisations LPP diffère donc de l’AVS : quand vous cotisez pour l'AVS avec un pourcentage de votre salaire, cette épargne ne vous est pas destinée. Elle est destinée aux retraités actuels. Or dans le cadre de la LPP, quand vous cotisez avec un pourcentage de votre salaire, elle vous reviendra à l’âge de la retraite.

Bon à savoir

Si l'Etat Suisse ne contribue pas directement au financement de la prévoyance professionnelle, il y participe indirectement puisqu'il en exonère fiscalement les cotisations et la fortune du 2e pilier.

2ème pilier (LPP) :
Trouvez l'offre qui vous correspond

Cliquez-ici

Quel taux de cotisation LPP selon votre âge ?

Le taux de cotisation LPP qui s’applique sur votre salaire de base permet de calculer le montant de l’assurance prévoyance professionnelle à verser chaque mois. 

Ce taux est fixé par la caisse de pension qui n’est autre que l’institution de prévoyance en charge de la gestion de la prévoyance professionnelle des salariés d’une entreprise.

Les taux de cotisation LPP minimum en 2022, fixés par la loi fédérale, sont fixés en fonction de l'âge. Voici les taux de cotisation selon l'âge en Suisse :

  • Taux de cotisation de 7% entre 25 et 34 ans ;
  • Taux de cotisation de 10% entre 35 et 44 ans ;
  • Taux de cotisation de 15% entre 45 et 54 ans ;
  • Taux de cotisation de 18% entre 55 et 64 ans.

Il est possible que ce taux soit éventuellement plus élevé dans certaines entreprises que dans d’autres. 

Cela peut être un élément qui rentre en compte dans le choix d’une entreprise par un salarié. En effet, sur le long terme, il peut être plus intéressant en termes de cotisation de choisir une entreprise qui contribue à la LPP de manière plus importante car cela signifie un avoir de vieillesse plus important à la retraite, contrairement à une entreprise qui n’appliquerait que le minimum fixé par la loi.

Dans un tel cas, l’employé paye une part équivalente au minimum imposé par la loi, et c’est l’entreprise (l’employeur) qui paie une part plus importante.

Voici les taux de cotisation LPP minimum fixés par la loi fédérale en 2022 :

Tranches d'âgeTaux cotisation LPP employéTaux cotisation LPP employeurTaux cotisation LPP total
De 25 à 34 ans3,50%3,50%7%
De 35 à 44 ans5%5%10%
De 45 à 54 ans7,50%7,50%15%
De 55 à 65 ans9%9%18%
Quels sont les taux de cotisations LPP pratiqués en 2022 ?

Cotisation LPP employé/employeur : comment ça fonctionne ?

En plus des prestations de l'AVS/AI (1er pilier), les prestations de la LPP (2e pilier) ont pour but de permettre aux personnes âgées, aux survivants et aux invalides de couvrir de manière appropriée le coût général de la vie. La prévoyance professionnelle vient donc en complément de l’AVS, pour que l’ensemble, LPP + AVS, couvre entre 50% et 70% du dernier salaire.

L’employé et l’employeur payent chacun à part égale, c'est-à-dire que l'employeur doit payer au moins la moitié des cotisations totales pour l'ensemble de son personnel. La cotisation est directement déduite du salaire de l’employé chaque mois pour être reversée à la caisse de pension correspondante.

Les cotisations se composent des bonifications de vieillesse, de la prime de risque et des frais supplémentaires qui doivent être prélevés en vertu de la loi. L'employeur transfère l'intégralité des cotisations à l'institution de prévoyance.

Bon à savoir

Tous les salariés dont le revenu annuel brut est d'au moins 21'510 francs sont obligatoirement assurés dans le cadre du 2ème pilier et versent des cotisations. 

Comment est calculée la cotisation LPP ?

Une personne est assurée obligatoirement à la LPP si elle reçoit un salaire supérieur au seuil d’entrée en vigueur. En 2022, celui-ci s'élève à 21'510 francs. À partir de ce montant, vous êtes assurés au deuxième pilier.

La cotisation LPP se calcule en fonction de votre salaire annuel, afin de définir votre salaire coordonné, et de votre âge, pour savoir quel taux sera appliqué. (cf. taux de cotisations LPP 2022.

Le salaire minimum LPP

Le salaire minimum assuré est défini comme les 7/8 du maximum de la rente AVS du premier pilier, soit 25'095 francs.

Jean, âgé de 47 ans, gagne un salaire annuel de 23'000 francs. Après déduction du montant de coordination de 25'095, son salaire coordonné est négatif ou nul. Dans ce cas, le salaire minimum assuré est ramené à 3'585 francs.

Jean aura donc une retenue mensuelle de 22.40 francs qui correspond à 3'585 x 15% / 2 / 12 sur son salaire.

Salaire annuel23'000
Salaire assuré3'585
Taux de cotisation à 47 ans15%
Montant épargne mensuelle total44.81
Part de Jean22.40
Part de l'employeur22.40
Comment est calculée la cotisation minimale LPP?

Le salaire maximum LPP

Le plafond LPP correspond au triple de la rente annuelle AVS maximale, soit CHF 86'040 francs.

Philippe, âgé de 50 ans gagne quant à lui 100'000 francs par an. Comme pour Jean, l'entreprise est assurée au minimum légal, ce qui signifie que sa caisse de retraite assure un salaire maximum de 60'945 francs (cf. chiffres clés OFAS). 

Par conséquent, Philippe aura une retenue mensuelle de 381 CHF qui correspond à 60'945 x 15 % / 2 /12 sur son salaire.

Salaire annuel100'000
Salaire assuré60'945
Taux de cotisation à 47 ans15%
Montant épargne mensuelle total762
Part de Jean381
Part de l'employeur381
Comment est calculée la cotisation maximale LPP?

La part du salaire supérieure au plafond maximal de 86 040 n’est plus prise en charge en tant que salaire assuré par la LPP. Cette part fait partie de la prévoyance surobligatoire et peut être assurée de manière optionnelle.

A partir de quel âge commencez-vous à cotiser pour la LPP ?

En tant que citoyen et employé suisse, vous cotisez pour la LPP dès le 1er janvier suivant vos 17 ans, uniquement si :

  • Vous percevez un salaire supérieur à 21’510 CHF par année, soit 1’792.50 CHF par mois ;
  • Vous recevez cet argent du même et unique employeur.

Attention

Le pourcentage de votre salaire reversées entre 17 et 25 ans pour la LPP ne cotisent que pour les risques de décès et d’invalidité. C'est seulement à partir du 1er janvier suivant vos 24 ans que vous cotisez pour vous créer un capital vieillesse.

Qui n’est pas soumis aux cotisations de la LPP ?

Comme nous l’avons vu plus haut, la LPP est une assurance obligatoire pour tous les salariés. Ceux qui perçoivent d'un employeur un salaire annuel supérieur à 21'510 francs sont assurés contre les risques de décès et d'invalidité à partir du 1er janvier de l'année qui suit leur 17ème anniversaire. 

Ils sont également couverts par l'assurance vieillesse à partir du 1er janvier de l'année qui suit leur 24ème anniversaire. 

En revanche, les activités professionnelles secondaires ne peuvent pas bénéficier de la couverture obligatoire si la personne concernée est déjà assurée dans le cadre de son activité principale au titre d'un régime de retraite professionnelle obligatoire. Il en va de même pour toutes les personnes exerçant une activité principale indépendante.

Pour résumer, les cotisations LPP ne sont pas appliquées aux personnes suivantes :

  • Les indépendants ;
  • Les employés avec un contrat de travail à durée déterminée d’un maximum de 3 mois ;
  • Les membre d’une même famille qui travaillent dans leur exploitation ;
  • Les personnes qui sont invalides à 70% au moins (au sens de l'AI).

Qu’est-ce que le salaire coordonné dans la cotisation LPP ?

La LPP sert à compléter les prestations de l'AVS, la cotisation est calculée en faisant une soustraction au salaire de l'AVS, il s'agit du salaire coordonné. Pour l’obtenir, vous devez déduire une partie du salaire couverte par l'AVS (appelée déduction de coordination) de votre salaire annuel brut. La LPP assure, à titre obligatoire, le salaire AVS annuel à partir de 21'510.- francs et jusqu'à 86'040.- francs.

L’objectif du montant de coordination est de garantir que la caisse de pensions (2e pilier) ne prélève des cotisations que sur les parties du salaire pour lesquelles le 1er pilier ne verse pas déjà des prestations.

La déduction de coordination correspond au 7/8 de la rente AVS maximale (28'680 francs annuel), soit une déduction de 25'095 francs.

La LPP couvre les salaires annuels compris entre 25'095 francs et 86'040 francs. Cela signifie que le salaire maximum qui peut être assuré est de 60'945 francs. (86'040 - 25'095). Si le salaire annuel se situe entre 21'510 francs et 28'680 francs, le salaire coordonné est arrondi pour l’année à 3'585 francs.

Voici les chiffres clés déterminés par l’OFAS pour 2022 :

Chiffre clés OFAS
Seuil d'entrée (salaire annuel minimal)21'510 CHF
Plafond maximal (limite supérieure)86'040 CHF
Déduction de coordination25'095 CHF
Salaire coordonné minimal assuré dans la LPP3'585 CHF
Salaire coordonné maximal assuré dans la LPP60'945 CHF 
Qu’est-ce que le salaire coordonné dans la cotisation LPP ?

Enfin, prenons quelques exemples pour y voir plus clair :

  • A gagne un salaire annuel brut : 40'000 francs

Salaire coordonné de A : 40'000 - 25'095 = 14'905 francs

  • B gagne un salaire annuel brut : 100'000 francs

Salaire soumis : 86'040 francs

Salaire coordonné B : 86'040 - 25'095 = 60'945 francs

  • C gagne un salaire annuel brut : 27'000 francs

Salaire coordonné de C : 27'000 - 25'095 = 1'905 francs - ramené à 3'585 francs

  • D gagne un salaire annuel brut : 18'000 francs

Non soumis, car inférieur à 21'510 francs (seuil d’entrée du 2ème pilier)

Indépendants : quelles cotisations pour la LPP ?

Les indépendants qui ont des salariés peuvent s’assurer auprès de la caisse de pension de leurs salariés ou de la caisse de pension de leur association professionnelle. Les travailleurs indépendants qui n'ont pas de salariés peuvent choisir eux aussi de s’assurer auprès d’une caisse de pension.

Bien évidemment, il faut que la personne ayant une activité lucrative indépendante respecte les conditions relatives au 2ème pilier que nous avons vu précédemment, à savoir gagner au moins de 21'510 francs. 

Une personne indépendante peut donc s’assurer de manière volontaire et non de manière obligatoire.

Comment fonctionne le principe de la bonification de vieillesse ?

Le montant des cotisations versées par l’employeur et le salarié à la caisse de pension dépend de deux facteurs:

  • Le montant du salaire annuel assuré ;
  • L’âge du salarié.

Quand on parle de bonification de vieillesse, on parle du taux de cotisation qui est appliqué au salaire. Ce taux augmente avec l’âge, c’est à dire que plus vous vous approcherez de l’âge de la retraite, plus ce taux sera élevé. Le salaire d’un salarié a tendance à augmenter avec le temps, d’où une augmentation des taux.

2ème pilier (LPP) :
Trouvez l'offre qui vous correspond

Cliquez-ici

Quelles cotisations sont possibles avec le régime surobligatoire de la LPP ?

Une distinction est faite entre la part obligatoire et la part surobligatoire du salaire annuel assuré sur la base de la LPP. Les salaires annuels soumis à l'AVS et qui dépassent le seuil d’entrée sont soumis à l'assurance obligatoire. On parle ici des salaires entre 21'510 francs et le maximum 86'040 francs annuel. 

Les salaires annuels assurés qui dépassent ce montant maximal sont affectés à la part surobligatoire. Dans ce cas, la loi n'oblige pas à assurer la partie du salaire qui dépasse cette limite. Cette option est facultative.

Si vous souhaitez vous constituer une rente supplémentaire au-delà de ce montant, vous pouvez éventuellement investir dans d’autres piliers de prévoyance.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ
2 commentaires
Vera linder
à 29/06/2022

Bonjour
Est-ce la cotisation LPP est aussi obligatoire pour le 13.ème salaire ?
Quel % des cotisations la caisse de pension peut retenir pour ses frais ?
Merci d'avance

Martin weber Martin weber
à 20/09/2022

Bonnjour,
Le 13e salaire fait partie intégrante du salaire assuré obligatoirement à la prévoyance professionnelle. Par conséquent, il est soumis aux cotisations LPP.
Bonne journée,
L'équipe d'HelloSafe