Quels sont les meilleurs investissements locatifs en Suisse ? (2022)

Avec des rendements bruts moyens allant de 3.5% à 7,5%, l’investissement sur le marché immobilier locatif suisse attire des investisseurs toujours plus nombreux.

Alors, quels sont les meilleurs investissements locatifs en Suisse actuellement ? Comment choisir le meilleur type d'investissement en fonction de vos besoins et pour la meilleure rentabilité ?

Découvrez la réponse à ces questions avec notre guide sur les meilleurs investissements locatifs en Suisse et quelques conseils pour réussir cet investissement, notamment comment augmenter vos gains immobiliers, les critères de décision pour savoir si votre investissement est viable, les coûts à prévoir, la rentabilité locative que vous pouvez espérer...

Investissement locatif en Suisse : quelles sont les villes les plus rentables ? 

VillePrix moyen (2021)Loyer Moyen mensuel (2021)Rendement
Zurich14’117 CHF/m228.16 CHF/m22.4%
Genève13’249 CHF/m231.14 CHF/m22.8%
Bâle9’897 CHF/m223.15 CHF/m22.8%
Lausanne11’159 CHF/m222.96 CHF/m22.5%
Berne8’186 CHF/m221.20 CHF/m23.1 %
Fribourg6’764 CHF/m220.75 CHF/m2entre 3.5% et 4%
Rendement locatif dans les principales villes suisses

Le choix du canton suisse dans lequel vous déciderez d’investir aura un impact énorme sur la rentabilité locative de votre bien immobilier.

Les villes suisses au taux de rendement locatif le plus élevé en 2022 :

  • Zurich
  • Genève
  • Bâle
  • Lausanne
  • Berne

Un achat immobilier dans ces villes est donc cher.Les biens situés en bord des lacs peuvent également être loués particulièrement cher.

Certaines villes secondaires ont des biens plus accessibles à l’achat tout en ayant une rentabilité locative intéressante. 

Bien situées et bien desservies, elles peuvent vous assurer une réelle stabilité en termes de loyers perçus. C’est le cas de Fribourg, Baden ou Bulle.

En Suisse, le locatif reste une stratégie d'investissement gagnante sur le long terme.

Quel est le meilleur investissement locatif à réaliser en Suisse ?

De plus en plus de particuliers envisagent de réaliser un investissement locatif pour générer des revenus réguliers. Mais quel type d’investissement locatif est actuellement le plus rentable ? Voici notre classement :

  • Investissement locatif résidentiel : il consiste à acheter une maison ou un appartement d'habitation et le mettre en location à destination des particuliers. En Suisse, ce type d’investissement peut rapporter un rendement jusqu’à 7,05% (rendement mesuré sur la base des loyers) ;
  • L'investissement en immobilier logistique : le boom du commerce en ligne, suite à la crise sanitaire, a accéléré la demande d'entrepôts et de centres de distribution modernes, actifs immobiliers déjà particulièrement rares en Suisse. Investir dans des biens logistiques est donc un choix malin car les prix vont donc sans doute continuer à augmenter ;
  • L’investissement dans un logement étudiant : la forte qualité des universités suisses attire de plus en plus d'étudiants dans le pays et ce secteur fait preuve d'une forte demande ;
  • Investissement locatif en maison de repos ou en logements avec assistance : les logements seniors profitent d’une forte demande dû à la population des séniors grandissante ;
  • L'investissement immobilier commercial : investir dans un local commercial ou dans murs de commerces dans des secteurs commerciaux vous permettent de toucher un beau rendement et peut vous apporter une belle plus-value, particulièrement dans les secteurs à fort intérêt commercial ;
  • L’investissement dans un logement étudiant : la forte qualité des universités suisses attire de plus en plus d'étudiants dans le pays et ce secteur fait preuve d'une forte demande ;
  • Investissement locatif en maison de repos ou en logements avec assistance : les logements seniors profitent d’une forte demande dû à la population des séniors grandissante ;
  • L’investissement immobilier professionnel : il s’agit d’investir dans des actifs immobiliers destiné à l'usage professionnel comme des bureaux et espaces de coworking ;
  • L'investissement immobilier commercial : investir dans un local commercial ou dans des murs de commerces vous permet de profiter d'un beau rendement et peut vous apporter une belle plus-value, particulièrement dans les secteurs à fort intérêt commercial.

Comment investir dans l’immobilier résidentiel en Suisse ?

L'investissement dans l'immobilier résidentiel est la forme d'investissement immobilier locatif la plus fréquente en Suisse.

Il s'agit ici d'acheter une maison ou un appartement dans le but de le louer à un particulier. Vous pouvez ici choisir de louer votre bien d'une manière durable sur une durée déterminée, ou bien aussi l'utiliser comme résidence secondaire et le louer de manière saisonnière.

L'investissement locatif résidentiel est un investissement sur le long terme avec une durée minimale idéale de 10 ans, pour rentabiliser réellement votre achat. La gestion de la location peut être effectuée par vous-même ou par le biais d'un gestionnaire immobilier qui va prendre en charge tous les détails à votre place.

L'investissement immobilier résidentiel en Suisse est l'un des plus rentables, mais nécessite également un investissement important. On inclura dans cet investissement le prêt immobilier nécessaire à l'acquisition du bien, mais également les dépenses courantes comme l'assurance, les impôts fonciers ou encore les frais d'entretien.

Le marché de l’investissement immobilier en Suisse est marqué par une nette polarisation géographique et sectorielle sur les grands centres urbains ainsi que sur le marché résidentiel.

Comment investir dans l’immobilier logistique ?

L'immobilier logistique correspond au secteur immobilier qui se consacre à la location et à la vente d'entrepôts, de hangars industriels et de terrains industriels. Le succès des commandes en ligne, d'autant plus renforcé avec la crise sanitaire, a renforcé les besoins de nouveaux espaces de stockages et entrepôts pour conserver les biens d'échanges et de stockage et participé au succès fulgurant du marché immobilier logistique.

Le commerce en ligne a en effet besoin de très grandes surfaces - trois fois plus importantes que pour le commerce de détail classique. Car il faut aussi des espaces pour la préparation des commandes ou encore le traitement des retours.

Ainsi, avec l'investissement en immobilier logistique, il s'agit ici de participer au secteur du commerce électronique en mettant à la location un bien immobilier permettant le stockage de marchandises ou servant de centre de distribution.

Actuellement, en Suisse, les actifs immobiliers dédiés au e-commerce comme les entrepôts ou les centres de distribution modernes sont encore trop rares par rapport au succès des commandes en ligne. Il s'agit donc d'un secteur en plein boom et les prix grimpent.

Cette solution d'investissement locatif permet en effet de générer un revenu régulier avec une valeur qui augmente dans le temps.

En 2021, le rendement des locaux d'activités et logistique était estimé entre 3 à 3,85%, un rendement attractif bien qu'en légère baisse par rapport à 2020.

Bon à savoir

Après le secteur résidentiel, l'intérêt des investisseurs se manifeste de plus en plus pour les immeubles de logistique car les fondamentaux de ce secteur se sont montrés très solides ces deux dernières années. Face aux surfaces dédiées au commerce de détail, les hôtels, ainsi que les bureaux en perte de vitesse, l'immobilier logistique s'inscrit quant à lui totalement à contre-courant.

Comment investir dans l’immobilier locatif en résidence étudiante en Suisse ?

Grâce à la forte qualité des universités suisses, de plus en plus d'étudiants viennent étudier dans le pays. Ce secteur est caractérisé par une forte demande, puisque le nombre d'étudiants à la recherche d'un logement en Suisse ne cesse d'augmenter d'année en année.

Ainsi, investir dans un nouveau programme immobilier à l'intention des étudiants est une forme d'investissement immobilier locatif très intéressante. La demande étant actuellement supérieure à l'offre, le rendement de ce type d'investissement immobilier locatif peut s'avérer plus élevé que l'immobilier résidentiel classique.

On tiendra cependant compte du risque de vacance des logements pendant la période estivale et on privilégiera bien entendu les résidences situées à proximité des universités.

Comment investir dans l’immobilier locatif avec les résidences pour seniors ? 

Avec l'allongement de l'espérance de vie en Suisse, les besoins en matière de résidence pour seniors sont également en forte hausse. Le secteur est actuellement très tendu et les places très recherchées.

Il est ainsi très intéressant d'investir dans un tel logement avec une garantie de rentabilité et d'occupation du logement très forte.

Les loyers perçus avec ce type de logement sont également plus élevés que la moyenne du marché. La gestion de la résidence est confiée à un professionnel et vous n'aurez pas à vous charger des aspects administratifs et de l'entretien.

Comment investir dans l’immobilier commercial en Suisse ?

Certains investisseurs font le choix d'investir leur argent dans l'immobilier commercial en Suisse. Là encore, il s'agit d'acheter un matin immobilier dans l'objectif de le louer, et ce bien peut être un bâtiment ou un portefeuille de propriétés, de devantures de magasin, des centres commerciaux ou d'autres types de locations commerciales.

L'un des avantages de l'immobilier commercial est qu'il permet de bénéficier d'un revenu régulier mais également de la possibilité d'augmenter la valeur du bien au fil du temps.

Cependant, il présente davantage de risques que l'immobilier résidentiel classique. De fait, l'investissement nécessaire pour réaliser ce type d'achat sera plus important que pour l'achat d'un bien immobilier classique. Il nécessitera également l'appel à un gestionnaire ou à une société pour gérer la propriété à votre place.

Comment investir dans l’immobilier de bureau en Suisse ?

Le marché immobilier professionnel d'entreprise permet d'investir dans des bureaux et espaces de co-working destiné aux entreprises et au monde professionnel. La portée de ce secteur d'activité est naturellement liée aux cycles économiques (création d’emploi, création d’entreprises, etc.) et à l’évolution du marché de l’immobilier tertiaire.

Bon à savoir

Avec la montée du télétravail, le secteur a vécu une légère baisse mais fait tout de même preuve d'une très belle résilience. Aussi, on observe que c’est un secteur particulièrement résilient et qui démontre un taux de rendement très stable depuis ces cinq dernières années.

Comment investir dans l’immobilier locatif de logements multifamiliaux en Suisse ?

Un autre type d'investissement immobilier à long terme est l'investissement dans les logements multi-familiaux. On entend par là des propriétés résidentielles qui comportent plusieurs unités, soit des immeubles d'appartements, de duplex ou d'autres types de propriétés avec deux logements au minimum.

Cette solution sera notamment à privilégier si vous souhaitez bénéficier d'un revenu régulier avec plusieurs revenus locatifs. Avec davantage de logements en location, vous pouvez multiplier les sources de revenus et vous prémunir contre la vacance de certains logements.

Ce type d'investissement conviendra tout particulièrement aux investisseurs souhaitant se constituer un portefeuille de biens immobiliers.

L’investissement locatif, qu’est-ce que c’est ?

L’investissement locatif consiste à acheter un bien immobilier pour ensuite le mettre en location. Vous pouvez faire un investissement locatif dans tout type de bien immobilier :

  • Un appartement ;
  • Une maison ;
  • Un local commercial
  • Un garage ;
  • Un parking ;
  • Des bureaux ;
  • Un habitat collectif (immeuble ou hôtel de rapport).

Vous souhaitez avoir des conseils pour vos prêts hypothécaires ? N'hésitez pas à solliciter nos équipes afin d'avoir les meilleurs taux hypothécaires en Suisse :

Comparez les meilleurs taux hypothécaires en Suisse en quelques secondes

Comment investir en immobilier locatif ?

Afin d’investir correctement dans le locatif, vous devrez tout d’abord calculer la rentabilité locative du bien repéré. 

Il vous faudra également tenir compte du marché immobilier local au moment , une donnée essentielle pour faire votre choix. 

Il est ensuite recommandé d'étudier l’environnement du bien et son potentiel d'évolution  : est-il situé dans une ville populaire ? Quel type d’habitants résident ? Est-ce une ville étudiante, familiale ou de retraités ?  Des projets d’urbanisme sont-ils en cours ?

Vous poser ces questions vous permettra d’investir de manière intelligente et la moins risquée possible. 

Quel est le capital nécessaire pour investir dans l’immobilier locatif ?

Le capital nécessaire pour investir dans l'immobilier locatif en Suisse va dépendre du type d'investissement que vous souhaitez réaliser et bien entendu, de vos revenus.

Ainsi, si vous souhaitez par exemple acheter un immeuble de rapport dans la région de Lausanne, il vous faudra compter sur un capital de plusieurs millions de Francs Suisses. 

Mais vous pouvez bien entendu opter pour de plus petites surfaces, en achetant par exemple un studio que vous pourrez louer à un étudiant. Le budget nécessaire sera bien entendu mon bien moins conséquent et cela vous permettra de valoriser vos rendements.

L'achat d'un bien immobilier, de petites surfaces et à faible prix constitue la meilleure solution pour une première acquisition et vous permettra de commencer à vous constituer un patrimoine locatif.

Rappelons également que pour obtenir un prêt immobilier en Suisse, il vous faudra nécessairement disposer d'un apport personnel au moins équivalent à 10% de la somme dépensée au total et de 20% dans l’idéal.

Si ce n'est pas le cas où si vous ne pouvez pas emprunter auprès d'une banque, vous avez également la possibilité d'investir dans l'immobilier locatif en passant par des sociétés cotées en bourse ou par des fonds immobiliers.

Quel est le coût d’un investissement locatif en Suisse ?

Afin de calculer le coût d’un investissement locatif, il faut prendre en compte plusieurs frais directs et indirects. 

Voici un exemple avec l’achat d’un bien d’une valeur de 375’000 francs. 

Calcul du rendement brut avec le coût de financement de départ :

  • Prêt hypothécaire : 300’000 francs.
  • Fonds propres : 75’000 francs.
  • Travaux : 10’000 francs.
  • État locatif sur 12 mois :  19’500 francs.

Rendement brut = 5.07 %. 

Calcul du rendement net avec les frais liés :

  • Frais d’entretien : 3’875 francs (1% de la valeur du bien). 
  • Marge brute  : 15’675  francs (état locatif - charges d’entretien).
  • Intérêts : 1.5% de 310’000 francs = 4’650 francs.
  • Frais de gérance : 977 francs (5% de l'état locatif annuel).
  • Bénéfices avant impôts : 10’048 francs (marge brute- intérêts-frais de gérance).

Rendement net avant impôts par rapport au prix d’achat  : 2.67% 

Est-il possible de faire de l’investissement locatif sans apport ? 

S’il est possible d’investir dans le locatif sans avoir d’apport, cela reste toutefois extrêmement rare. 

Toutefois, votre banquier peut vous proposer un financement total en échange d’une recapitalisation de votre patrimoine immobilier. 

​​Quel apport pour faire de l’investissement locatif ?

Les banques exigent en moyenne un apport minimum de 15% de la valeur totale du bien. 

L’apport personnel demandé peut aller jusqu'à 20% selon le montant des frais d’acquisition et de travaux. 

Dans quel cas faire de l’investissement locatif ?

L’investissement locatif peut, selon votre cas, répondre à différents objectifs :

  • Vous souhaitez diversifier votre patrimoine.
  • Vous souhaitez vous assurer un revenu supplémentaire pour compléter votre futur capital retraite.
  • Vous souhaitez transmettre un patrimoine immobilier à vos enfants.
  • Vous cherchez à avoir des revenus complémentaires.

Avec la défiscalisation et le loyer perçu, l’investissement locatif peut vous apporter un revenu substantiel non négligeable.

Pourquoi investir dans l’immobilier locatif en Suisse ?

Il existe plusieurs avantages à investir dans l'immobilier locatif en Suisse. En voici les principaux :

  • Un retour sur investissement intéressant : un investissement dans l'immobilier locatif peut vous permettre de générer des revenus qui vont couvrir les frais relatifs à cet investissement et vous permettre de dégager un bénéfice supplémentaire. Une fois votre crédit remboursé, vous pourrez bénéficier d'un revenu plus important et régulier ou éventuellement revendre le bien afin de réaliser une plus-value ;
  • Une plus-value à long terme : si le marché de l'immobilier en Suisse continue d'évoluer à la hausse, comme c'est le cas actuellement, vous pourrez également revendre votre bien immobilier après l'avoir loué pendant quelques années à un prix supérieur à celui auquel vous l'avez acheté ;
  • Une demande en hausse : avec la saturation du marché immobilier en Suisse actuelle, la demande de location est en hausse constante dans certains secteurs prisés. Cela vous garantit donc de trouver des locataires assez facilement et de les garder dans le temps. Il est également possible que vous puissiez augmenter le loyer avec les années ;
  • Des solutions d'investissement pour tous les budgets : l'immobilier locatif ne concerne pas uniquement les investisseurs disposant d'un fort capital. En effet, il est possible de vous faire prêter une grande partie de la valeur de votre bien ou de passer par des fonds immobiliers ou des actions de sociétés immobilières cotées en bourse pour investir à moindre frais ;
  • Une protection contre l'inflation : l'immobilier ayant une valeur réelle, il représente enfin une véritable barrière contre l'inflation. En effet, la valeur d'un bien immobilier va moins baisser que celle d’autres placements lorsque les prix augmentent ;

Avantages et inconvénients de l’investissement immobilier locatif

L’investissement locatif présente de nombreux avantages mais également quelques inconvénients :

Avantages de l’investissement locatifInconvénients de l’investissement locatif
Placement peu risquéLes meilleurs emplacements se vendent vite  
Taux de rendement élevéPeu d’offre et beaucoup de demande
Déduction fiscaleLe bien acheté ne sera pas nécessairement de votre goût personnel
Pas de gros apport nécessaireFrais d’entretien régulier
Les loyers perçus financent d’autres acquisitionsObligation d’être réactif et à la disposition des locataires
Plus-value en cas de reventeFrais de travaux de départ
Rentrée de loyers régulièreAttention aux périodes de vacance locative 
Avantages et inconvénients de l’investissement locatif

Quels sont les risques de l’investissement en immobilier locatif ?

Comme nous venons de le voir, l'investissement en immobilier locatif présente de nombreux avantages, mais il est important de comprendre qu'il présente également quelques risques. En voici les principaux :

  • Une faible liquidité : une fois votre bien immobilier locatif acheté, il vous sera plus compliqué de récupérer les fonds investis si vous avez un besoin d'argent de manière urgente. Rappelons que la vente d'un bien immobilier peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années dans certains cas.
  • Une difficulté à trouver des locataires : si vous ne parvenez pas à louer de manière durable votre logement, vous risquez de vous retrouver en difficulté et de ne pas être en mesure de rembourser votre prêt.
  • Des frais de copropriété importants : si vous décidez d'acheter un bien locatif situé dans une copropriété, il est possible que vous deviez débourser une certaine somme d'argent dans le cas où la majorité des copropriétaires a décidé de mettre en place des travaux de rénovation.
  • Une hausse possible des impôts : vous paierez bien entendu des impôts sur les revenus locatifs générés par votre investissement immobilier. Or il est nécessaire d'effectuer le calcul de votre impôt sur le revenu en amont afin de vous prémunir contre une hausse trop importante de ce dernier.

Comment investir dans l’immobilier locatif sans risque ?

Pour éviter les différents risques que nous venons de vous citer plus haut, voici quelques conseils et précautions à prendre en amont :

  • N'investissez que si vous avez l’assurance que le rendement locatif issu de votre bien immobilier vous permettra de couvrir vos charges et remboursements de prêts et de dégager un bénéfice.
  • Investissez dans l'immobilier locatif avec un apport conséquent. En effet, si le montant de votre prêt immobilier dépasse 80% de la valeur du bien locatif acheté, cela représente un risque important.
  • Intégrer tous les éléments nécessaires au calcul de la rentabilité de votre bien. Cela concerne notamment les frais d'entretien, les frais de travaux ou encore là fiscalité.
  • Diversifier vos investissements et ne vous concentrez pas uniquement sur le marché immobilier. La clé du succès pour un placement sur le long terme consiste à diversifier ses investissements et à disposer d'un portefeuille d'actifs variés. Cela vous permettra de vous prémunir contre un retournement du marché immobilier en Suisse.
  • Évitez enfin d’investir dans une copropriété car vous ne serez pas ici le seul décisionnaire.

Qui peut faire de l’investissement locatif en Suisse?  

La législation tend à se durcir en Suisse. Pour acheter un bien immobilier en Suisse, il faut être suisse ou résident fiscal. 

Achat immobilier par un étranger non résident fiscal 

Un étranger dans ce cas peut acheter uniquement  si : 

  • Le bien immobilier est à usage commercial. 
  • Le bien immobilier deviendra une résidence secondaire dans une zone touristique. 

C’est la raison pour laquelle de nombreux logements de stations de ski suisses ont des propriétaires étrangers qui profitent de la location saisonnière de ces zones. 

Il peut y avoir néanmoins certaines exceptions. Le sujet est régi par la Loi fédérale sur l’acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger (LFAIE). Celle-ci stipule que l’achat de votre bien immobilier est soumis à l’autorisation de l’autorité cantonale compétente.

Achat immobilier par un étranger résident fiscal

Pour les ressortissants étrangers qui vivent en Suisse, certaines conditions doivent être remplies : 

  •  Permis C, toutes nationalités confondues : l’acquéreur doit agir à titre personnel et le financement provenant d’un pays étranger doit être inférieur à 80%.
  • Permis B, non européens : l’acquisition doit porter sur la résidence principale, l’investissement locatif n’est donc pas possible.

Comment savoir si un investissement locatif est rentable?

Afin de définir la rentabilité d’un investissement locatif, il existe plusieurs indicateurs fiables.

Calcul du rendement locatif brut

Le rendement locatif brut est le ratio entre les loyers annuels et le prix d’achat. Vous pouvez l’utiliser notamment pendant la recherche de votre bien afin d’estimer sa rentabilité potentielle.

Rendement locatif brut =  (Loyer annuel / Prix) x 100

Exemple : vous avez repéré un bien à 150’000 francs.

Vous envisagez de le mettre en location avec un loyer mensuel de 700 francs.

Rendement locatif brut = (700 x12) / 150’000 =0,056.

Le rendement locatif brut est exprimé en pourcentage. Dans ce cas-ci, il est de 5,6%.

Calcul du rendement locatif net

C’est un indicateur clé car il prend en compte la rentabilité réelle, celle qui tient compte des frais, des charges comme la taxe foncière et le coût de votre crédit immobilier.

Quelles sont les charges à prendre en compte dans le calcul de votre rendement locatif net ?

  • Les charges non récupérables sur le locataire (les charges de copropriété en font partie).
  • Les frais de travaux.
  • Les frais d’entretien.
  • Les frais de gestion locative si vous confiez la location à un agent immobilier.
  • Les frais d’assurance contre les loyers impayés.

L'assurance ménage est soit à la charge du locataire ou du propriétaire

Tous ces frais seront à votre charge : vous devez donc les déduire des loyers perçus pour éviter les mauvaises surprises.

Rendement locatif net = ((Loyer annuel – frais et charges)/(Prix + coût du crédit)) x 100

Reprenons notre exemple :

  • Achat : 150’000 francs
  • Loyer : 700 francs
  • Estimation des charges annuelles : 1'100 francs par an
  • Taxe foncière : 900 francs.

Vous avez souscrit un crédit de 12'000 francs.

Vous décidez de confier la gestion locative à une agence immobilière qui vous facture 10% du loyer annuel.

Le rendement net de charges se situe ainsi à : ((700×12) – (840 + 1’100 + 900) / (150.000 + 12.000)) x 100 = 3,43%.

Cash-flow 

Le calcul du rendement locatif n’est pas suffisant pour déterminer la rentabilité de votre investissement.

Le cash-flow est le bénéfice net après déduction des impôts, des taxes, du remboursement des intérêts et des assurances.

S’il est négatif, vous ne devez pas acheter ce bien.  

Est-ce que l’investissement locatif est rentable en Suisse?

Le marché de la location en suisse est tendu en Suisse depuis quelques années. Malgré cette conjoncture difficile, un investissement locatif en Suisse reste rentable. 

Une rentabilité locative qui se maintient 

La rentabilité d’un investissement locatif reste avantageuse principalement en raison des taux d’intérêts historiquement bas en Suisse (0,45% contre 1,872% pour l’euro pour une emprunt d’une durée de 30 ans). 

D’autre part, les intérêts, ainsi que les frais d'entretien, sont déductibles des impôts en Suisse.

Comparée aux placements d’épargne, l’investissement locatif reste donc une alternative qui offre un retour sur investissement intéressant et qui vous assure des revenus fixes dès le court terme.

Un marché suisse qui reste cependant tendu

Investir dans le locatif en Suisse n’est cependant pas toujours facile.

Les propriétaires de biens en centre-ville sont de plus en plus nombreux à vouloir les racheter, rendant l’offre rare. 

Le prix à l’achat continue d’augmenter tandis que les loyers réels diminuent : le taux de rendement locatif est donc à la baisse.

Exemple : 

Vous achetez un appartement dans le canton de Zurich pour la somme de 1’000’000 de francs et vous décidez de fixer le loyer mensuel à 2’400 francs.

Le rendement brut est compris entre 2,8 % et 3%, un rendement faible comparé aux rendements français qui atteignent parfois 8% dans certaines villes de province.

De plus, le nombre de logements vacants destinés à la location augmente. Si vous souhaitez investir dans le locatif en Suisse, prenez garde à inclure cette fameuse période de vacances locatives pendant laquelle vous ne trouverez pas de locataire.

10 conseils pour réussir votre investissement immobilier locatif en Suisse :

Pour conclure, ce guide sur l'investissement immobilier locatif en Suisse, nous vous proposons nos conseils pour réussir ce placement et vous permettre de générer une réelle rentabilité :

  1. Choisissez avec soin l'emplacement de votre bien : la zone géographique dans laquelle sera placée votre futur investissement immobilier, est l'un des critères les plus importants à prendre en compte. Privilégiez les grandes villes les zones desservies par les transports en commun et pourvues de différents commerces de proximité et commodité.
  2. Effectuer une analyse du marché : pour vous donner une idée précise du loyer que vous allez pouvoir dégager de votre investissement immobilier, n'hésitez pas à consulter les annonces immobilières dans la zone recherchée. En effet, en vous alignant au prix du marché, vous aurez davantage de chances de louer rapidement votre bien.
  3. Emprunter le moins possible : s'il existe des prêts immobiliers permettant d'emprunter l'intégralité de la valeur d'achat de votre bien immobilier, et même les frais, cette technique est déconseillée dans le cadre d'un investissement locatif. En effet, plus votre rapport personnel sera important et plus vous entrerez rapidement dans la phase de rentabilité de votre investissement.
  4. Emprunter à taux fixe : bien que les taux variables affichés par les banques actuellement en Suisse pour les crédits immobiliers soient parfois attractifs, nous vous conseillons d'emprunter à taux fixe afin d'estimer plus précisément le montant de vos remboursements et la rentabilité de votre location.
  5. Calculer précisément la rentabilité de votre investissement : un investissement en immobilier locatif est un investissement sur le long terme qui vous engage pour une ou plusieurs dizaines d'années. Il est donc indispensable de ne pas sous-estimer vos charges et de vous assurer que vous serez en mesure de rembourser votre crédit et d'y faire face sur le long terme.
  6. Souscrire à une assurance : avec la souscription d'une garantie de logement, comme une assurance de loyer impayé ou une assurance contre les incendies et les catastrophes naturelles, vous éviterez quelques déconvenues potentielles. 
  7. Confier votre bien à un gestionnaire : faites appel à une agence immobilière ou un gestionnaire immobilier indépendant. Cela vous permettra de ne pas avoir à prendre en charge les démarches administratives ou les éventuels recouvrements de créances. Il s'agit d'une garantie non négligeable même si cela va augmenter vos charges.
  8. Faire le bon choix entre un bien neuf ou ancien : Un investissement immobilier locatif dans un immeuble neuf va vous permettre de bénéficier de matériaux et de techniques de pointe et vous prémunir contre d'éventuels travaux à réaliser. Cet investissement sera cependant plus cher qu'un investissement dans l'ancien, avec des charges de fonctionnement et de copropriété qui peuvent être également plus importantes. Un investissement dans un immeuble ancien vous permettrait de disposer d'un choix plus large, d'emplacements plus favorables et d'une diminution des risques de défaut de construction. 
  9. Privilégier les petites surfaces : il est préférable d'acheter plusieurs biens immobiliers avec une petite surface qu'un seul bien immobilier avec une grande surface. En effet, les biens à petite surface sont plus facilement loués que les plus grands appartements et maisons. Vous aurez ainsi davantage de facilités à trouver des locataires mais également à le revendre en cas de nécessité.

Investissement locatif versus résidence principale, comment choisir ?

Il y a plusieurs questions à se poser avant de faire votre choix entre l’investissement locatif et l’achat d’une résidence principale.

Est-ce que je suis certain de rester au moins 5 ans dans cette ville ?

Sauf rares exceptions, c’est la durée minimale pendant laquelle vous devez habiter dans votre logement pour que votre investissement immobilier soit rentable.

Si vous êtes par exemple exposé à une éventuelle mutation dans votre entreprise, il peut être plus judicieux de combiner l’achat de résidence principale et un investissement locatif.

Suis-je prêt à faire des concessions sur l’aménagement intérieur ?

Si vous faites un investissement locatif, vous devrez avant tout adapter l’aménagement intérieur de manière à ce qu’elle plaise à votre cible. Vous ne décorez pas de la même manière un appartement prévu pour un jeune couple que pour un étudiant.

Si, au contraire, votre achat immobilier devient votre résidence principale, vous pourrez laisser libre cours à vos envies. 

La situation géographique est-elle adaptée ?

Si votre choix d’investissement se porte sur la ville de Bordeaux, vous êtes assuré de louer votre bien rapidement. 

Si vous avez eu un coup de cœur sur un petit village pyrénéen, l’investissement locatif est fortement déconseillé tout simplement parce que vous ne trouverez personne pour le louer. Si cela semble évident, l’optimisme des débuts peut jouer de mauvais tours.

Ma situation est-elle stable ?

Votre situation personnelle et familiale joue un rôle clé dans votre décision. Si votre conjoint souhaite investir avec vous, votre couple est-il solide ? Un divorce peut en effet entraîner de nombreuses complications. Avez-vous une visibilité sur votre carrière professionnelle ou avez-vous un profil d’entrepreneur ? Toutes ces questions méritent d'être posées. 

Quel est le but principal de mon investissement immobilier ?

Un investissement locatif peut vous permettre de financer un autre achat immobilier.

Il peut avoir pour objectif de devenir un complément de revenu, de devenir une résidence secondaire ou de vous assurer un futur après retraite dans la région de vos rêves. 

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ