Bonus malus en Suisse : comment ça marche ?

Le système de Bonus malus en Suisse n’est pas obligatoire. 

Cependant, la plupart des compagnies d’assurance prennent en compte ce système du bonus-malus pour fixer les primes d’assurances en fonction de votre comportement sur la route. 

Voyons comment le système de bonus malus en Suisse peut augmenter ou diminuer votre prime d’assurance auto.

Qu’est-ce qu’un bonus malus ? 

Le système de bonus malus suisse repose sur le principe selon lequel les conducteurs à risque doivent payer davantage pour leurs primes d'assurance automobile.

La compagnie d’assurance prend en compte le nombre de sinistres que vous déclarez avec le système de bonus-malus.

  • Si vous êtes un conducteur chevronné qui ne déclare pas d’accident, vous êtes récompensé en payant chaque année une partie plus faible de votre prime d’assurance auto.
  • En cas d’accident responsable, l’assurance vous inflige un malus qui va augmenter la prime d’assurance voiture.

Quand vous souscrivez à une assurance auto auprès d’une compagnie, l’assurance vous fait payer une prime de base qui dépend de plusieurs facteurs comme les caractéristiques techniques de la voiture, l’âge du conducteur, la zone de stationnement…

Elle vous attribue également un degré de bonus selon des règles propres à chaque compagnie. Les primes d’assurance voiture vont donc dépendre de vos antécédents de conduite, au cours des dernières années.

N'hésitez pas à comparer les différentes assurance voiture en quelques secondes grâce à notre comparateur en ligne :

Comparez les offres d'assurance voiture en quelques secondes

Cliquez-ici

Comment fonctionne le système de bonus-malus en Suisse ?

Le système de bonus-malus suisse attribué par les compagnies impacte chaque année le coût annuel de votre assurance voiture, en fonction des sinistres que vous déclarez à votre assurance.

Le degré de bonus baisse chaque année où vous ne déclarez pas de sinistre. Vous payez de moins en moins cher les primes d’assurance si vous conduisez sans accrochage.

Au bout de quelques années sans accrochage, vous atteignez le degré de bonus le plus faible prévu par la compagnie. Le système de bonus malus est en votre faveur.

Le degré de bonus malus va à l’inverse augmenter en cas de collision responsable, que vous soyez assuré en responsabilité civile auto ou en casco complète / partielle.

Le principe qu’on peut observer dans toutes les compagnies est le suivant:

  • Chaque année sans sinistre vous permet d’obtenir un degré de bonus plus faible. Et cela va diminuer la prime d’assurance jusqu’à un degré de bonus minimum (pour la compagnie Allianz, c’est 30% au minimum)
  • Un sinistre responsable va rétrograder votre classement dans le système de bonus / malus de 4 degrés. Vous allez payer plus cher et le système de bonus malus peut vous faire payer au delà de la prime de base (240% au maximum pour Allianz par exemple)

Si vous avez déclaré un sinistre et que votre assurance applique un malus, rassurez-vous. Vous pouvez faire remonter votre bonus malus suisse après un sinistre chaque année avec une conduite irréprochable. Cela encourage également les bons comportements sur la route.

Le système du bonus-malus est-il obligatoire en Suisse ?

Le système de bonus malus n’est pas obligatoire et exigée par la loi sur les assurances. Cependant le système de bonus malus est généralisé auprès des compagnies d’assurance qui applique un degré de bonus en fonction d’un barème qui leur est propre.

Comment connaître son malus et bonus ?

Pour connaître son degré de bonus malus, vous pouvez le calculer manuellement en fonction de vos déclarations de sinistres les années précédentes. Cependant, en Suisse, vous devez connaître le barème de bonus-malus appliqué par votre assureur sur votre prime d’assurance voiture.

Chaque compagnie calcule les risques liés aux antécédents de conduite avec une grille qui lui est propre: 

Cependant, c’est le degré de bonus / malus qui peut évoluer en fonction de l’appréciation des risques que sont prêts à assumer les assureurs et la répercussion de ces risques sur la prime d’assurance auto.

Le plus simple est de demander à votre assurance pour éviter de vous tromper.

Comment votre degré de bonus est-il calculé par l’assurance voiture?

Le système de bonus malus imposé par les assurances vous récompense si vous conduisez sans sinistre pendant des années. 

Il va vous pénaliser, au contraire, selon la logique du malus: vous payez plus cher quand vous êtes à l’origine d’un sinistre.

Prenons l’exemple de Louis, un jeune conducteur de 22 ans qui souhaite souscrire une assurance pour sa golf 7. La compagnie d’assurance, Allianz avec laquelle il a souscrit le contrat casco complète calcule la prime d’assurance à payer chaque année selon les caractéristiques du véhicule. C’est ce qu’on appelle la prime de base d’assurance.

Voici le système de bonus-malus en vigueur chez Allianz en Suisse :

Degré de bonus% de prime de la base
130
234
338
442
546
650
755
860
965
1070
1180
1290
13100
14120
15140
16160
17200
18240
Système de bonus-malus

D’autres critères sont pris en compte dans le calcul du bonus-malus dont l’âge du conducteur et son expérience de conduite. A 22 ans, encore considéré comme jeune conducteur, Louis est désavantagé et paye cher sa prime d’assurance car on lui accorde un degré de bonus malus de 13. Il paye donc 100% de la prime de base.

  • Il n’a pas eu d’antécédents fâcheux pendant les deux dernières années. Il paye à l’issue de ces 2 ans 80% de la prime de base. Le degré de bonus-malus a diminué dans son cas de 2 degrés. 
  • Malheureusement, il a une collision avec une autre voiture et il est dans son tort. Allianz prend en charge les dommages de l’autre véhicule. Pour son pare-chocs qui a souffert, la facture pour le remettre à neuf s’élève à 2100 francs. Il va payer la franchise de 1000 francs prévue dans son contrat d’assurance et Allianz prend en charge les frais sur son véhicule.
  • Le sinistre est comptabilisé dans le système de bonus malus. Le sinistre dégrade la note et va augmenter de 4 degrés. Louis passe alors du degré 12 au degré 15 soit une augmentation de 50% de la prime d’assurance l’année suivante. il peut voir son degré de bonus malus diminuer l’année suivante sans sinistre.

Astuce à retenir : Parfois, pour des collisions légères sur votre propre véhicule, comme un accrochage lié à un garage étroit, il peut être intéressant de ne pas déclarer le sinistre à votre compagnie d’assurance auto pour éviter d’obtenir un malus. Rappelez vous: même si l’assurance vous indemnise, elle va déduire le montant de la franchise en cas de sinistre, en plus de vous donner un malus.

Parfois, passer directement par un garage à vos frais est un bon calcul pour éviter la surfacturation les années suivantes.

Quels facteurs sont pris en compte dans le calcul du bonus-malus ?

Le degré de bonus dépend de votre comportement au volant en tant que conducteur. 

Au départ, les assurances prennent en comptent d’autres facteurs de risques comme :

  • L’âge du conducteur et son expérience de conduite. Les jeunes conducteurs surtout ceux qui ont obtenu leur permis de conduire à l’essai sont les moins avantagés et paient des primes plus importantes. De plus, l’âge pèse plus sur la prime que l’inexpérience: les jeunes de moins de 25 ans représentent les assurés qui paient plus cher leur casco ou responsabilité civile. Certaines compagnies d’assurance imposent des coûts d’assurance bien plus élevés pour les jeunes conducteurs que d’autres.
  •  Le nombre de sinistres que vous avez déclaré à votre assurance ces dernières années. Les assurances comptabilisent même  les sinistres que vous avez déclaré chez votre ancienne compagnie si vous avez changé récemment d’assureur. 
  • La responsabilité du conducteur dans les collisions et les autres sinistres. Si vous êtes victime d’une collision avec un autre véhicule et que vous n’êtes pas en faute, vous n’êtes pas pénalisé, l’assurance du conducteur fautif prend en charge les dommages que vous avez sur votre voiture.
  • l’assurance voiture que vous détenez auprès de votre compagnie. L’assureur peut avoir des grilles différentes pour les contrats de responsabilité civile, ou si vous êtes assurés casco partielle et complète.

Il en résulte un facteur compris entre 30 et 240 % (chez Allianz par exemple, selon le système de bonus malus imposé pour ses contrats casco et responsabilité civile auto), qui sera multiplié par votre prime de base. Cela signifie, par exemple, qu’au degré de bonus le plus faible, vous payez 30 % de votre prime de base, calculée au départ.

Les degrés de bonus/malus sont différents pour chaque société d’assurance, mais le système de bonus malus se ressemble entre les compagnies.

Bon à savoir

Vous ne perdez pas votre degré de bonus en changeant de compagnie d'assurance. En Suisse, chaque assureur a son propre système de bonus malus mais les conditions à la base de votre degré de bonus restent les mêmes lors de votre souscription.

Quel est le bonus malus d’un jeune conducteur ?

Les compagnies d’assurance n’apprécient pas vraiment le profil jeune conducteur. Ils représentent une probabilité plus forte d’accidents et de collisions. 

Heureusement, si vous êtes jeune conducteur, un moyen existe pour payer moins cher votre prime d’assurance. Vous pouvez être inscrit comme conducteur secondaire si vous conduisez régulièrement la voiture familiale par exemple mais que l’assurance voiture n’est pas à votre nom. Le conducteur secondaire doit prévenir l’assurance pour que la compagnie l’inscrive sur le contrat.

Vous ne pouvez cependant inscrire un jeune en conducteur secondaire que si la voiture est partagée pour la conduite.

Même si la prime d’assurance est plus chère pour le conducteur principal avec un jeune conducteur inscrit sur le contrat, cette option est intéressante. Elle permet de diminuer chaque année le bonus-malus du jeune conducteur en Suisse pour le futur. Il aura des tarifs avantageux quand il voudra s’assurer.

Bon à savoir

Astuce à retenir : Il est préférable de déclarer un jeune conducteur sur son contrat d’assurance en conducteur secondaire pour qu’il puisse bénéficier de tarifs plus avantageux quand il assurera sa propre voiture dans le futur.

Comparez les différentes assurance voiture en quelques secondes grâce à notre comparateur en ligne dédié :

Comparez les offres d'assurance voiture en quelques secondes

Cliquez-ici

Devriez-vous opter pour la protection de bonus ? 

Les compagnies d’assurance proposent généralement une protection du bonus en option de leurs contrats d’assurance casco (partielle ou totale) et parfois leur assurance responsabilité civile voiture.

Cette option est intéressante si vous voulez conserver le degré de bonus faible que vous avez accumulé pendant des années. Si vous avez un accident dont vous êtes responsables, vous continuez de verser la même prime à l’assurance qui ne va pas compter le sinistre dans son système de bonus malus suisse.

Exemple: Thibaud veut comparer les propositions tarifaires des différentes compagnies d’assurance pour sa voiture, une VOLKSWAGEN golf 7 (modèle Golf 2.0 TDI Comfort Combi - 5 portes - 150 CV - Manuelle d’une valeur d’achat de 36850 CHF). Il habite à Genève et n’a pas eu d’antécédents fâcheux avec son assurance.

Voici les tarifs qu’il peut obtenir avec ou sans protection de bonus.

Tableau comparatif des primes d’assurance dans les principales compagnies, avec ou sans protection de bonus

compagniesTarif Casco partielle(avec /sans protection bonus) en CHFprix Casco complète (avec /sans protection bonus)en CHFDegré de bonus minimum
Zurich587 / 340729 / 68830%
Axa693 / 448 929 / 73430%
Generali571 / 3461 147 / 80735%
Baloise693 / 402 1 000 /73430%
Helvetia693 / 496860 / 73430%
TCS656 / 438 1 252 / 69540%
Allianz526 / 307908 / 86230%
Opter pour la protection de bonus
Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ
2 commentaires
Horner daniel
à 23/07/2022

Bonjour.

Mon épouse et moi déménager en Suisse et avons besoin d'une assurance automobile.

Nous avons tous les 2 le bonus maximal auprès de notre compagnie d'assurances actuelle. Comment les primes des compagnies d'assurances suisses vont-elles en tenir compte ? Y a-t-il sur ce point des différences de traitement selon les compagnies ? Avons-nous intérêt à privilégier des compagnies telle qu'Axa qui reconnaîtrait sans problème notre bonus français, ou certaines compagnies suisses en tiendront-elles aussi compte ?

Cordialement,

Daniel HORNER

Martin weber Martin weber
à 20/09/2022

Bonjour Daniel,
Et si vous utilisiez notre comparateur d'assurance voiture ? Cela vous aidera à trouver l'assurance auto la plus adaptée à votre profil. L’assureur suisse est généralement libre de reconstituer, en fonction de sa propre politique tarifaire, votre bonus français. Pour une réponse plus précise, nous vous recommandons de contacter directement les assureurs.
Bonne journée,
L'équipe d'HelloSafe