Devriez-vous prendre une assurance prénatale ?

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  updated on 13/01/2022

Adultes comme enfants doivent être couverts par l'assurance maladie de base, qu'il est possible de compléter avec des assurances privées complémentaires. Si vous voulez une couverture optimale pour votre enfant, vous pouvez opter pour l’assurance prénatale : l’assurance maladie de base avec la possibilité de souscrire autant d’assurances complémentaires que vous voulez.

Pourquoi prendre une assurance prénatale ?

Dans cet article, on vous explique tout sur l’assurance prénatale : définition assurance prénatale, couvertures de l’assurance, primes et prix d’assurance prénatale, assurances complémentaires, et pourquoi choisir une assurance prénatale.

Qu’est-ce qu’une assurance prénatale ? 

Dès sa naissance, un nouveau-né doit être couvert par une assurance maladie. C’est pourquoi les caisses d’assurance maladie ont mis en place l’assurance prénatale, une assurance facultative conçue spécialement pour les enfants. Cette assurance permet à votre enfant d’être couvert par l’assurance maladie de base LAMal et par des assurances complémentaires, que vous pouvez souscrire en même temps.

Le principe de l’assurance maladie prénatale est simple : la souscription de l’assurance maladie de l’enfant se fait au moment où il est encore dans le ventre de sa mère. 

Le plus tôt est le mieux car, souvent, les semaines précédant l’accouchement sont très chargées. Il est recommandé de conclure la signature du contrat vers le 5ème mois de grossesse.

Ensuite, lorsque l’enfant naît, il n’y a plus qu’à déclarer sa naissance auprès de la caisse maladie choisie. Le contrat est ensuite activé et le nouveau-né est directement assuré.

L’assurance prénatale représente une protection optimale pour votre bébé, même en cas de naissance prématurée.

Pour comparer les meilleures offres d'asssurance maladie en quelques secondes, rendez-vous sur notre comparateur :

Quelles sont les meilleures assurances prénatales ?

La meilleure assurance prénatale suisse n’existe pas. Tout dépend des assurances complémentaires que vous souhaitez avoir et souscrire.

Assurance prénataleOffres
Groupe mutuel assurance prénatale acceptation automatique
pas de reserve d'acceptation
Nativa ASSURA 6 mois de primes offertes  
Jusqu’à 20 francs d’économies par mois si souscription aux assurances complémentaires 
Rabais familial si un membre de la famille est déjà assuré chez Assura
Une souscription pour six assurances complémentaires
Concordia assurance prénataleBaby-Bonus : offre de 100 francs à la naissance de l’enfant si souscription d’une assurance complémentaire Avantages pour la famille 
Atupri assurance prénataleRabais famille si un adulte de la famille a souscrit une assurance auprès d’Atupri
meilleures assurances prénatales

Les primes des assurances prénatales dépendent de la franchise que vous aurez choisie, et du nombre d’assurances complémentaires souscrites. Plus la franchise est élevée, plus la prime baisse. Si vous souscrivez des assurances complémentaires, cela peut également vous permettre d’avoir un rabais sur votre prime.

Que couvre une assurance prénatale ? 

L’assurance prénatale est composée d’une assurance de base obligatoire (LAMal) et d’assurances complémentaires. Votre enfant bénéficiera des prestations couvertes par l’assurance de base, ainsi que des prestations comprises dans les assurances complémentaires que vous souscrivez.

Si vous ne souscrivez pas d’assurances complémentaires à l’assurance prénatale de votre enfant, toutes les prestations médicales ne seront pas couvertes. C’est pourquoi il est fortement conseillé d’en ajouter.

L’assurance prénatale couvre :

  • Traitements d’urgence à l’étranger si le retour en Suisse est impossible
  • Frais de santé si séjour dans un hôpital : dans votre canton seulement, en chambre commune, sans libre choix du médecin et sans les frais de séjours de 15 francs par jour
  • Soins ambulatoires : s’ils sont pratiqués par un médecin ou un chiropracteur
  • Médicaments : s’ils figurent sur la liste des spécialités (LS) ou la liste des médicaments avec tarif (LMT)
  • Séance de physiothérapie : à hauteur de 9 séances et si elles sont prescrites par un médecin
  • Consultations diététiques : à hauteur de 6 séances si le patient souffre d’une maladie spécifique
  • Psychothérapie : à hauteur de 40 séances si elles sont prescrites par un médecin
  • Cure thermale : à hauteur de 10 francs par jour, pour 21 jours par an maximum en Suisse, et sur prescription d’un médecin
  • Certaines médecines alternatives (homéopathie, phytothérapie, thérapie neurale, médecine chinoise traditionnelle, médecine anthroposophique) : si les prestations sont fournies par un médecin
  • Transport médical : 50% à hauteur de 5000 francs par an si le sauvetage médical est nécessaire et à hauteur de 500 francs si la vie du patient n’est pas en danger
  • Maternité et accouchement

En bref, l’assurance prénatale couvre de nombreuses prestations. Cependant, de nombreux patients la complète avec des assurances complémentaires de façon à bénéficier de meilleures prestations.

Quand commencer à payer ses primes d’assurance prénatale ? 

Les parents de l’enfant assuré n’ont pas à payer l’assurance à partir du moment où ils signent le contrat.

Le contrat peut être souscrit à partir du 3ème mois de grossesse mais le tarif est le même que si l’assurance maladie avait été souscrite à la naissance de l’enfant. 

Vous devez commencer à payer les primes dès la naissance de l’enfant.

L’assurance prénatale est-elle obligatoire ? 

Non, l’assurance prénatale est une assurance facultative. Vous pouvez faire le choix de ne pas souscrire d’assurance prénatale à votre bébé.

Dans ce cas, soit votre enfant sera couvert par la LAMal, l’assurance de base ou par une caisse d’assurance privée, après sa naissance.

Quel est le prix d’une assurance prénatale ? 

Le tarif d’une assurance prénatale est le même que si l’assurance maladie avait été souscrite à la naissance de l’enfant. Le prix de votre assurance prénatale ne peut pas être déterminé à l’avance. Il dépendra de plusieurs facteurs :

  • Choix de la compagnie d’assurance
  • Franchise choisie
  • Assurances complémentaires souscrites.

La franchise des enfants est moins élevée que celle des adultes. Si vous voulez avoir des conseils sur quelle franchise choisir, lisez notre article dédié.

Par exemple, pour les enfants jusqu’à 18 ans, l’assurance de base prévoit la possibilité de ne pas mettre de franchise.

De plus, lorsque la franchise est atteinte, il faut payer la quote-part. Là aussi il y a une différence entre la quote-part à payer pour les enfants et pour les adultes. Pour les enfants, elle est limitée à 350 francs par an (contre 700 pour les adultes).

Voici des exemples de devis avec différentes franchises (avec la couverture accidents) :

FranchisePrime Assura Prime CSS Prime Supra 
0100 CHF115 CHF110 CHF
10095 CHF110 CHF105 CHF
20090 CHF100 CHF100 CHF
30085 CHF95 CHF90 CHF
40080 CHF90 CHF85 CHF
Prix d'une assurance prénatale

Quelle assurance complémentaire ajouter à l’assurance prénatale ? 

Il est très conseillé d’ajouter des assurances complémentaires prénatales. 

Toutes les assurances complémentaires sont soumises à un examen préalable avec un questionnaire de santé à remplir lors de la souscription. En effet, une assurance maladie peut émettre une réserve voire refuser une souscription si l’assuré est à risque. C’est pourquoi il est conseillé de souscrire les assurances complémentaires le plus tôt possible. 

Si vous souscrivez une assurance prénatale pour votre enfant, vous pouvez souscrire les assurances complémentaires en même temps. Aucun questionnaire de santé ne sera demandé et la caisse maladie ne pourra pas refuser la souscription.

Si vous souhaitez que votre enfant ait une couverture optimale, les assurances complémentaires les plus recommandées sont les assurances complémentaires accidents, hospitalisation, voyage, médecine alternative, et dent. Vous pouvez choisir les assurances complémentaires spécifiques que vous souhaitez souscrire.

Assurance complémentaire accidents

Contrairement à un adulte qui travaille et qui sera assuré par son employeur, un bébé n’est pas assuré de façon automatique contre les accidents, il sera donc assuré sous l'assurance maladie de base ou l'assurance complémentaire.

Il existe 2 options pour la couverture accidents :

  • Couverture accidents de la LAMal
  • Souscription d’une assurance accident privée

La LAMal possède une couverture accidents. Elle couvre les soins médicaux suivants :

  • Hospitalisation en chambre commune
  • Médicaments
  • Traitements ambulatoires

L’assuré doit cependant payer une franchise et une quote-part en cas d’accident.

Une assurance accidents privée vous permettra d’être mieux assuré et d’avoir de meilleures prestations :

  • Hospitalisation en division privé
  • Couverture pour les soins à domicile
  • Indemnité journalière pour les parents pour s’occuper de leur enfant
  • Complément d’assurance
  • Couverture pour frais de déplacement et de séjour (si visite à l’enfant hospitalisé)

Et cela sans franchise ni quote-part.

Voici un tableau comparatif de l’assurance accident LAMal et l’assurance accidents privée, ajouter l'assurance accident à son assurance prénatale peut s'avérer nécessaire étant donné la large couverture proposée :

PrestationCouverture LAMalAssurance accident privée
Choix de l’hôpitalListe des établissements reconnus par le cantonOui
HospitalisationDivision communeDivision privée 
MédicamentsOuiOui
Soins à domicileCouverture partielleOui
RapatriementCouverture partielleOui
Frais de sauvetageCouverture partielleOui
Traitements ambulatoiresOuiOui
Couverture à l’étranger (soins médicaux, rapatriement, sauvetage, décès)Couverture partielle Oui
Participation aux coûtsFranchise et quote-partNon
Tableau comparatif de l’assurance accident

 Assurance complémentaire d’hospitalisation

Pour une hospitalisation de votre enfant avec l’assurance de base LAMal, aucune couverture en semi-privée ou privée n’est prévue. De plus, l’hôpital que vous choisissez doit être sur les listes de votre canton de résidence. Les possibilités de choix sont donc limitées.

L’assurance complémentaire d’hospitalisation permet de bénéficier de plus de confort et d’intimité à l’hôpital si votre enfant venait à être hospitalisé.

En fonction de l’assurance d’hospitalisation que vous souscrivez, votre enfant pourra :

  • Avoir accès aux soins dans tous les hôpitaux de Suisse (et parfois à l’étranger)
  • Avoir accès aux cliniques privées (en cas de soins lourds)
  • Avoir une chambre mi-privée ou privée (cela peut sembler superflu lorsque nous sommes en bonne santé mais partager sa chambre avec 8 personnes peut vite devenir compliqué quand on a besoin de soins lourds)
  • Choisir votre établissement hospitalier (dans la liste de votre caisse maladie)
  • Choisir votre médecin

Assurance complémentaire voyage

Des incidents peuvent vite arriver en vacances : vol annulé, perte de bagages, vol ou perte de bagages, accident sur le sol étranger… 

En Suisse, l’assurance maladie de base LAMal peut couvrir les soins de santé à l’étranger mais seulement sous certaines conditions. Si votre enfant voyage dans la zone UE et qu’il doit se faire soigner en urgence, il sera couvert. 

Cependant, s’il part hors zone UE, les frais médicaux sont pris en charge seulement à hauteur du double de ce que vous auriez payé en Suisse.

Prendre une assurance complémentaire voyage permet d’avoir une couverture plus importante pour votre enfant ; cela peut s’avérer très utile pour certaines couvertures. Les prestations les plus utiles pour un bébé sont les suivantes :

  • Frais médicaux
  • Frais d’hospitalisation
  • Visite des proches
  • Remboursement de la partie du voyage non utilisée

 Assurance complémentaire médecine alternative

La médecine alternative, ou médecine naturelle, regroupe les thérapies de médecine douce et naturelle. Cette médecine n’utilise pas de médicaments ou de molécules chimiques. Elle soigne le corps ou l’esprit avec des approches différentes de la médecine conventionnelle.

En effet, les bébés tombent souvent malades. Et en tant que parents, nous n’avons pas forcément envie d’avoir systématiquement recours aux antibiotiques.

Voici les disciplines de médecine alternatives les plus répandues :

  • Homéopathie
  • Acupuncture
  • Ostéopathie
  • Naturopathie

En Suisse, l’assurance de base rembourse 5 prestations de médecine alternative, seulement si elles sont dispensées par un médecin :

  • Homéopathie
  • Acupuncture
  • Phytothérapie
  • Médecine Anthroposophique
  • Médecine chinoise

Souscrire une assurance complémentaire médecine alternative pour votre enfant vous permettra d’avoir accès à plus de prestations. En fonction du contrat que vous souscrivez, vous pourrez choisir parmi plus de 80 prestations de médecine naturelle.

 Assurance complémentaire dent

Les traitements dentaires coûtent très chers. Si vous avez souscrit l’assurance complémentaire de base, il vaut mieux conclure une assurance complémentaire pour soins dentaires, c’est très utile surtout pour votre enfant : la pose d’un appareil dentaire par exemple sans assurance coûte environ 10 000 francs. 

L’assurance complémentaire soins dentaires prend en charge les traitements ambulatoires (comme les caries), et les prestations techniques (couronnes, prothèses, et ponts) jusqu’à un certain montant annuel.

Concernant le contrôle dentaire et le détartrage, ils peuvent être pris en charge sous certaines conditions, en fonction de l’assureur que vous choisissez. Lisez notre guide dédié sur l'assurance dentaire pour en savoir plus.

Pour l’orthodontie, les soins sont généralement pris en charge entre 50% à 90% à hauteur d’un plafond annuel.

Pourquoi choisir une assurance prénatale ? 

Les enfants sont fragiles et peuvent nécessiter de nombreux soins. L’assurance prénatale vous permet d’assurer votre bébé dès sa naissance sans aucun questionnaire de santé.

Par exemple, un bébé sans assurance prénatale naît sans aucune complication mais développe de l’asthme en grandissant. Il peut donc avoir besoin d’une assurance complémentaire. Mais à ce moment-là, les assurances maladies sont en droit d’émettre une réserve voire ne pas vouloir l’assurer du tout.

Si ce même bébé a une assurance prénatale et développe de l’asthme après sa naissance, l’assurance sera obligée de le couvrir.

Voici 4 avantages de l’assurance prénatale :

  • Assurance automatique (l’enfant est couvert dès sa naissance)
  • Pas de risque qu’une couverture soit refusée (pas de questionnaire de santé)
  • Certaines sont gratuites (pour les enfants de moins de 3 ans)
  • Pas de démarches administratives après la naissance

Sur le même thème

Comment's content is required.
Your name is required