Frontalier : comment faire un prêt immobilier en Suisse?

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  updated on 10/05/2022

191 500. C’est le nombre de personnes domiciliées en France et qui exercent leur métier en Suisse.De nombreux frontaliers français travaillant en Suisse souhaitent acheter un logement en France. Pour cela, certaines banques leur proposent des prêts en devises CHF.

Vous êtes frontalier et souhaitez souscrire un prêt immobilier pour effectuer un investissement immobilier? Vous souhaitez en savoir plus sur les crédits immobiliers pour frontaliers en Suisse, les taux et les démarches?

Voici un guide contenant toutes les informations nécessaires pour franchir le cap.

Comment fonctionne un prêt immobilier en Suisse?

Un prêt immobilier est un prêt réalisé sur le long terme destiné à financer l’achat d’une maison ou d’un appartement. Le prêt peut être proposé par une banque, une assurance ou une caisse de pension.

Le financement de votre achat immobilier se structure donc de la manière suivante :

  • 20 % de fonds propres
  • 15 % de prêt hypothécaire (second rang)
  • 65 % de prêt hypothécaire (premier rang)

Ce qu’il faut savoir :

  • Vous devez apporter 20 % du prix d’achat en fonds propres. Soit CHF 160 000 pour une maison dont le prix d’achat est de CHF 800 000.
  • Au maximum, 80 % du prix d’achat du bien peuvent être financés par un établissement financier.
  • Les charges liées au financement du bien ne doivent pas dépasser 33 % de votre revenu.

Comparez les meilleurs taux pour votre prêt immobilier avec notre comparateur en ligne.

Comparez les meilleurs taux hypothécaires en Suisse en quelques secondes

Puis-je contracter un prêt immobilier en Suisse pour un achat en France?

Si vous exercez votre travail en Suisse mais que vous habitez en France, les conditions d’éligibilités sont différentes pour accéder au prêt immobilier.

Vous devez :

  • Habiter dans une région frontalière à la Suisse : Ain, Doubs, Drôme, Haut-Rhin, Territoire de Belfort ou Haute-Savoie.
  • Avoir un contrat de travail en cours de validité : depuis 12 mois pour le canton de Genève et 36 mois pour les autres cantons.

Pour résumer : vous pouvez demander un prêt immobilier auprès d’une banque suisse uniquement si vous travaillez dans le pays.

Quels sont les meilleurs taux pour un prêt immobilier quand on est frontalier?

Vous pouvez comparer les meilleurs taux hypothécaires en Suisse en quelques secondes grâce à notre outil en ligne !

Comparez les meilleurs taux hypothécaires en Suisse en quelques secondes

Comment effectuer une simulation de prêt immobilier?

Pour obtenir une estimation de prêt immobilier, utilisez notre calculateur d'hypothèque en ligne, vous saurez si vos revenus et fonds propres sont suffisants et si votre taux d’endettement doit être revu à la hausse ou à la baisse.

Quel est le coût d’un prêt immobilier?

Pour effectuer une simulation de prêt immobilier, il vous faut :

  • le prix d'achat du bien
  • le taux d'intérêt de votre crédit
  • la durée

Pour calculer le coût d’un prêt immobilier, il faut prendre en compte les intérêts de la dette, l’amortissement, les frais annexes et d’entretien, les frais de notaire et le coût de l’assurance.

Tous ces frais ne peuvent dépasser un taux d’endettement de 33 %. Utilisez notre calculateur d'hypothèque en ligne afin de savoir si votre taux d'endettement est raisonnable.

Que couvre l’assurance prêt immobilier?

L’assurance prêt immobilier couvre différents risques tels que :

  • l’invalidité totale ou partielle permanente de l’emprunteur,
  • l’incapacité de travail dans l’hypothèse où l’assuré ne pourrait plus exercer son activité professionnelle,
  • le décès ou la perte totale et irréversible d’autonomie.

Lorsque l’un de ces événements survient, l’assureur rembourse les échéances du prêt, en totalité ou en partie.

L’assurance prêt immobilier est-elle obligatoire?

Il n’y a aucune obligation légale de devoir prendre une assurance prêt immobilier lorsque vous contractez un prêt.

Cependant, elle est indispensable et sera exigée par votre organisme financier. Il est dans votre intérêt d’en souscrire une pour vous prémunir des différents risques évoqués dans le point précédent.

Les organismes financiers exigent parfois que les variations du taux de change d’un prêt en devises soient couvertes par le contrat d’assurance de prêt.

Puis-je obtenir un prêt immobilier si je suis non résident en Suisse?

Pour les frontaliers résidant en France mais qui travaillent en Suisse, la procédure de demande de prêt immobilier peut s’avérer être plus compliquée puisque la rémunération n’est pas en euros.

Vous pouvez vous rapprocher des établissements financiers situés à la frontière pour le traitement des demandes de ce type.

Puis-je obtenir un prêt immobilier si je suis en CDD?

En tant que frontalier en CDD, vous pouvez souscrire un prêt immobilier en Suisse à la condition d’avoir un contrat de travail en cours de validité.

Puis-je obtenir un prêt immobilier sans apport?

Pour obtenir un prêt immobilier, vous devrez apporter 20 % de fonds propres minimum pour pouvoir acheter un bien immobilier en Suisse. Sans cela, il est impossible d’acquérir une maison ou un appartement.

Cet apport personnel doit être réparti de la manière suivante :

  • 10 % (au minimum) doivent provenir de vos liquidités (épargne, assurance-vie, 3e pilier).
  • 10 % doivent provenir soit de vos liquidités soit de votre 2e pilier.

Faut-il faire appel à un courtier en prêt immobilier?

Faire un appel à un courtier pour votre prêt immobilier est une solution à privilégier. En effet, le statut de frontalier est spécifique.

Un courtier en prêt immobilier sera à même de vous conseiller dans votre projet. Il sera votre interlocuteur principal pour répondre à toutes vos questions. Il étudie votre dossier de financement et trouver l’établissement bancaire susceptible de vous proposer une offre de prêt optimisée et adaptée à votre budget, au meilleur taux.

L'alternative aux courtiers est de passer par un comparateur et de comparer en quelques secondes les meilleurs taux hypothécaires du marché.

Comparez les meilleurs taux hypothécaires en Suisse en quelques secondes

Faut-il emprunter en euro ou en CHF quand on est frontalier?

En tant que travailleur frontalier en Suisse, nous vous recommandons de souscrire un prêt immobilier en devise pour l’achat d’un bien immobilier en France. Ce prêt permet de rembourser l’emprunt immobilier dans la même monnaie que les revenus perçus et ainsi éviter le risque de change.

Pour souscrire ce prêt, le frontalier doit respecter l’une des conditions suivantes :

  • percevoir au moins la moitié de ses revenus en francs suisses
  • détenir un patrimoine à hauteur de 20 % du montant du prêt en francs suisses

Bon à savoir : en tant que résident français, vous avez la possibilité de compléter un prêt en devises avec un prêt à taux zéro (PTZ).

Le prêt immobilier en CHF est intéressant si la durée de remboursement est courte et que vous êtes certains d’être payé en franc suisse pendant toute la durée du crédit.

Rachat de prêt immobilier : comment ça marche?

Le principe du rachat de crédit immobilier est le suivant : le rachat de prêt permet de remplacer un emprunt en cours par un nouveau prêt à un taux avantageux.

Les avantages du rachat de prêt :

  • bénéficier de taux de prêts en devises plus bas que les prêts en euro
  • ne pas subir le risque de change CHF / EURO sur vos revenus.

Nos conseils pour économiser sur votre prêt immobilier

Utiliser le 3e pilier comme apport

Le 3e pilier fait partie du système de prévoyance Suisse. Il constitue une prévoyance privée qui complète les prestations qu’offrent les 1er et 2e piliers.

Il peut être débloqué par anticipation pour l’achat immobilier de votre résidence principale et peut constituer votre apport pour l’obtention de votre prêt immobilier à la banque.

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2021, les frontaliers n’ont plus la possibilité de déduire leur 3e pilier de leurs impôts.

Économiser sur l’assurance du prêt immobilier

Pour économiser sur votre prêt immobilier, vous avez la possibilité de choisir une assurance alternative. Vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire à l’assurance proposée par votre établissement bancaire. La seule condition à respecter est de proposer à sa banque un contrat présentant les mêmes garanties que celles proposées par le contrat bancaire.

Sur le même thème

Comment's content is required.
Your name is required